• Stephen Shore

    Stephen Shore

    Depuis ses tous premiers travaux, l'américain Stephen Shore est reconnu comme l'un des photographes les plus talentueux et influents de ces dernières générations d'artistes. À une époque où le noir et blanc est largement prédominant en photographie, il est célèbre pour avoir participé, tout comme son contemporain William Eggleston, à la reconnaissance de la photographie couleur comme un art à part entière et non comme une technique réservée aux images commerciales. Stephen Shore considère l'appareil photographique comme un outil d'analyse, un lieu d'exploration du médium photographique lui-même : plutôt que de mettre en image le beau ou le spectaculaire, Stephen Shore est le première à s'intéresser à l'ordinaire, au banal, à l'invisible. Il s'oppose ainsi à l'esthétisme ambiant dans la photographie américaine de l'époque. Cela explique toute la diversité de son oeuvre, depuis ses paysages époustouflants du Texas ou d'Écosse aux images faussement anonymes de ses repas ou de ses chambres d'hôtel en voyage, imitant l'esthétique de la photographie utilitaire ou amateur.
    L'ouvrage Stephen Shore accompagnant l'exposition éponyme se propose d'analyser, à travers plus de 200 images, son approche conceptuelle de la pratique photographique, dans le contexte historique et culturel particulier qu'était celui des années 1970. Il s'agit de mettre en lumière les rapports complexes entre le monde de l'art et celui de la photographie à cette époque, dont les influences mutuelles ont profondément modifié l'art de la photographie jusqu'à aujourd'hui.
    Cette première monographie en français, éclairée d'un entretien passionnant de Stephen Shore mené par David Campagny, revient sur l'intégralité des séries de Stephen Shore, depuis ses tout premiers travaux jusqu'à sa célèbre série Uncommon Places, en passant par 24hrs, American Surfaces et New York City.

empty