Magellan & Cie

  • Victor Hugo écrit cet Eloge de Paris en 1866-1867 comme préface à un Paris-Guide destiné aux visiteurs de l'Exposition universelle de 1867. Il le fait depuis son lointain exil de Guernesey pour glorifier la "nouvelle Jérusalem" du genre humain.
    Prophète laïque et républicain déterminé, il profite de cette plaquette "commerciale" pour annoncer la nouvelle organisation du monde. Athènes, la cité de la Taison antique, et Rome, le siège affirmé de la chrétienté, on trouvé leur successeur. Paris est la ville où s'uniront le frambeau de la Liberté et l'incarnation de la Fraternité. Tous ceux qui viendront ici du monde entier repartiront comme des "baptisés", témoins d'une nouvelle façon d'exister ensemble.
    Le tribun qui fait trembler les puissants donne aux accents de son discours visionnaire le souffle de la générosité. La future "capitale de l'Europe" que Victor Hugo appelle de ses voeux n'aura pas eu de plus bel hommage que ces quelques pages lumineuses...

empty