Sciences humaines & sociales

  • L'archéologie du Débarquement de Normandie : une problématique émergente Elle propose une contribution documentaire inédite à l'histoire de la Seconde guerre mondiale en établissant des faits objectifs et en collectant les archives du sol.
    Les vestiges révélés, des plus variés, renseignent des faits militaires ou plus généraux, depuis le quotidien du soldat au combat ou du prisonnier, jusqu'à de grands aménagements dont au premier chef le Mur de l'Atlantique, en passant par les camps de prisonniers, les strates de démolition issues des bombardements ou les formes de la Reconstruction de l'immédiat après-guerre.
    Devant l'inexorable disparition des traces du conflit comme de ses témoins directs, l'archéologie a pour finalité de sauvegarder, à l'intention les générations futures, tout un pan de la mémoire des nations et de l'humanité.

  • À partir d'un large éventail de recherches portant sur les différents milieux constitutifs de l'espace français, vallées et cours d'eau, marais et littoraux, montagnes, campagnes ou villes, ce livre propose un itinéraire thématique à travers toutes les régions et montre la contribution majeure de l'archéologie à la compréhension des paysages comme des formes d'aménagement qui les sous-tendent. Témoignant de l'inventivité des sociétés qui les ont créés, il éclaire les choix qui incombent aujourd'hui aux décideurs de l'aménagement comme aux gestionnaires d'un riche patrimoine technique, culturel et paysager dont nous sommes les héritiers.

  • L'exploitation du sel, depuis la préhistoire jusqu'à nos jours, forme un volet important de l'étude historique des relations entre milieux, et des sociétés. La Normandie, et plus particulièrement la Basse-Normandie, semblait à l'écart de ces problématiques de recherche à la croisée des chemins, entre ethnographie, histoire, enquête patrimoniale et archéologie (à l'exception des travaux menés sur la côte ouest de la Manche). La découverte récente de plusieurs ateliers de sauniers protohistoriques a permis de relancer un travail d'inventaire sur ce type de production en Basse-Normandie.

    Le lecteur est donc invité à suivre un périple décomposé en cinq stations échelonnées d'Ouest en Est, depuis la baie du Mont-Saint-Michel jusqu'à l'estuaire de la Seine, qui correspondent à des groupes ou secteurs de salines attestés tant par les sources écrites et cartographiques que par les découvertes archéologiques.

    Chacun de ces cinq itinéraires donne lieu à une description-type livrant successivement : les éléments relatifs à l'évolution du trait de côte et des ressources nécessaires au fonctionnement des salines au cours du temps ; les données archéologiques recueillies ; les sources écrites ou cartographiques caractérisant tel ou tel secteur de production et/ou aspect de l'économie du sel pour le Moyen Âge jusqu'à l'époque contemporaine ; les principales étapes historiographiques associées à l'étude de tel ou tel secteur et du fonds documentaire le renseignant. Présentés point par point, ces éléments se veulent constitutifs d'une sorte de " fiche " regroupant les principales connaissances relatives à l'histoire du sel et des salines. L'objectif est d'en extraire, en guise de conclusion, un bilan provisoire sous la forme d'une synthèse replacée dans son cadre historique, livrée dans la troisième partie du volume.

  • Ce volume envisage sur la longue durée les paysages agraires identifiés par l'archéologie dans le Nord de la France, du Néolithique au Moyen Âge. Les dynamiques naturelles, sociales et territoriales, les formes d'habitat et les modes de mise en valeur, l'interaction des sociétés et des milieux sont au coeur de l'histoire des terroirs et des systèmes agraires qui les sous-tendent, concernant tout autant les archéologues du monde rural que les spécialistes des paysages et des paléoenvironnements.

empty