Généralités sur la science

  • Hubert Reeves, astrophysicien, a enseigné la cosmologie à Montréal et à Paris. Il a publié au Seuil de nombreux ouvrages dont Patience dans l'azur, Poussières d'étoiles, Je n'aurai pas le temps, L'Univers expliqué à mes petits-enfants, J'ai vu une fleur sauvage qui ont rencontré la faveur d'un très large public. Il est président d'honneur de l'association Humanité et Biodiversité et de la nouvelle Agence française pour la biodiversité.
    Près de l'étang de Malicorne, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l'eau calme, se trouve un banc de bois : "Le banc du temps qui passe".
    Je m'y assois pour tenter de sentir ce mince filet du temps qui nous porte tout au long de notre existence.
    Après un moment de silence, me viennent à l'esprit des pensées qui prolongent ma constante interrogation sur le monde. Méditer sur ce monde qui m'émerveille, me fascine et m'inquiète à la fois, c'est aussi chercher à me rassurer.
    Ce livre est destiné à tous ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés pour un temps. Je veux partager ici mes réflexions sur des thèmes qui me tiennent à coeur. Je cherche à exprimer ce qui se dégage de mes expériences de vie et de mon métier d'astrophysicien, pour livrer à ceux qui me font l'honneur de s'y intéresser mes convictions intimes, celles qui jouent pour chacun un rôle majeur quand nous avons à juger d'une situation ou à prendre une décision concrète.
    Mais rien de ces pages n'est définitif. Tout y est provisoire et à remettre à jour - indéfiniment.
    H. R.

  • Jusqu'à ces dernières années, la science expliquait que nous étions programmés par notre patrimoine génétique. Les recherches récentes montrent, avec l'épigénétique, que notre comportement quotidien va inhiber ou activer certains de nos gènes. Vous êtes comme le chef d'orchestre d'une symphonie, co-auteur de votre vie, de votre santé, de votre équilibre. Par l'auteur de nombreux best-seller, comme «Je cherche à comprendre» (plus de 15.000 ex). Poche + : parce qu'un livre n'est jamais clos, mais toujours dans le mouvement du monde, «La Symphonie du vivant» sera précédé d'une nouvelle préface inédite de l'auteur.

  • Albert Einstein (1879-1955), c'est une façon d'être, de penser et de créer sans pareil. Il a mené avec une ardeur et une obstination tranquilles son enquête sur l'Univers, et permis de fonder une véritable cosmologie scientifique. Dans cet ouvrage inclassable - ni livre de vulgarisation ni biographie -, Étienne Klein nous invite à faire quelques pas en compagnie de ce géant de la physique à la trajectoire atypique, cet humaniste conscient des dangers et des bouleversements qui menacent l'Europe à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

  • Que ce soit à l'échelle du cosmos, avec le fameux « vide intersidéral », ou à celle de l'atome, l'existence et même l'omniprésence du vide est pour l'esprit moderne une évidence. On a du mal à s'imaginer que cette idée a pourtant mis des millénaires à s'imposer, philosophes et scientifiques, d'Aristote à Descartes, s'attachant à nier l'existence du vide.
    Et certes, puisque le vide n'est rien, comment pourrait-il exister ?
    Avec le talent pédagogique qui a fait le succès de ses nombreux ouvrages (dont Le Cosmos et le lotus, Albin Michel, 2011), le célèbre astrophysicien Trinh Xuan Thuan retrace pour nous la grande odyssée du vide. Partant de l'histoire passionnante de l'invention du zéro venue d'Orient, il nous fait vivre la naissance de la science expérimentale avec Galilée et Pascal, et nous conduit, à travers les théories de la relativité et de la mécanique quantique, jusqu'à la physique contemporaine. Celle-ci a montré que le vide n'est pas un néant inerte, puisque que des particules éphémères, comme le boson de Higgs, peuvent en émerger. Cette « fécondité du vide », que l'on découvre aujourd'hui, rejoint en partie les intuitions des traditions taoïstes et bouddhistes, comme le montre l'auteur à la fin de son ouvrage.

  • Posez une question, Bryson y répond dans ce livre, clair, synthétique, vivant, truffé d'anecdotes, qui conjugue avec bonheur science et sourire. Vous y apprendrez sans efforts par quels hasards, traits de génie, intuitions, déductions, expérimentations, débats, les hommes en sont arrivés à connaître le monde tel qu'ils le connaissent aujourd'hui. Tout y est (ou presque) de l'histoire des sciences, de notre planète et de l'univers. Un merveilleux compagnon, dont la lecture devrait être recommandée à tous les collégiens. et à leurs parents !Ce livre a été un best-seller en France et dans le monde entier. Il a reçu le prestigieux prix Aventis du meilleur livre de vulgarisation scientifique et l'Union européenne lui a décerné le prix Descartes pour la communication scientifique.

  • On appelle « biodiversité » la variété des formes de vie sur terre. Elle est aujourd'hui fortement menacée par la déforestation, la surpêche, l'assèchement des zones humides et l'extension des surfaces bâties.
    Ce livre se propose d'ouvrir le non-spécialiste aux enjeux de la biodiversité au travers d'exemples concrets : comment s'y prend-on pour inventorier la richesse en espèces de la planète (1,6 millions d'espèces connues sur un total de 10 ou 50 millions) ? Comment faiton pour retracer l'histoire biologique mouvementée d'une planète en changement permanent, histoire dans laquelle l'espèce humaine est devenue un acteur majeur, bouleversant brutalement toute la biosphère ? Que signifie « conserver la nature », comment penser les différents points de vue qui s'affirment sur la question, comment distinguer le vrai du faux ? Fondamentalement, la démarche de Patrick Blandin consiste à montrer que l'avenir de la biodiversité dépendra d'abord de nos choix éthiques.

  • La question de l'énergie et de ses crises sature l'actualité, les médias, comme les agendas politiques. Grand défi du présent, elle modèle nos modes de vie et nos rapports au monde à l'heure du triomphe du numérique, de l'électrification totale et du changement climatique.
    Longtemps, l'histoire de l'énergie a été ramenée à l'essor de la puissance rendu possible par le progrès technique, à un processus linéaire qui verrait les sociétés humaines maîtriser toujours plus leur environnement pour en extraire des ressources indispensables à leur fonctionnement.
    Mais ce récit rassurant, qui n'a cessé d'accompagner la modernité, se fissure désormais à l'âge des crises globales et des inégalités béantes. La croyance dans l'abondance énergétique et la quête de puissance infinie qui la porte se heurtent aux limites planétaires, en dépit des utopies abstraites qui continuent de promettre l'énergie abondante et gratuite pour tous.
    Cet ouvrage novateur retrace ces débats sur deux siècles en proposant une contre-histoire de l'énergie à l'époque contemporaine, depuis l'entrée dans l'ère industrielle et sa dépendance croissante aux combustibles fossiles. Ce faisant, il souhaite contribuer à l'avènement d'un autre système énergétique, plus sobre et durable, plus conforme aussi à la fragilité du monde, chaque jour plus apparente.

  • À l'heure où prospèrent sur les réseaux sociaux les attaques les plus diverses et les plus régressives contre la théorie de l'évolution, voici un bref vade-mecum de défense et illustration de cette théorie, trop souvent mal comprise.
    En une trentaine de questions-réponses concises sont discutés et réfutés les arguments critiques les plus couramment développés : « Si l'Homme descend du Singe, pourquoi reste-t-il des singes ? » ; « Ce n'est qu'une théorie ! Cela veut dire que personne n'a de certitude » ; « La nature est trop bien faite pour être le fruit du hasard » ; « La probabilité de formation spontanée d'une molécule biologique est infime », etc.

    Une indispensable contribution à la salubrité intellectuelle collective !

  • C'est un sentiment que nous avons tous éprouvé : derrière les objets qui émaillent notre quotidien se cache une étrange beauté. Elle semble le fruit d'un ordre naturel ou voulu, d'une organisation sous-jacente, mais aussi d'une fonction que nous ne percevons pas toujours.

    Dans ce livre largement illustré, les auteurs, physiciens à l'ESPCI-Paris (École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris), se proposent de réapprendre à voir le monde qui nous entoure, tout en révélant la science à l'oeuvre. Des combles d'Azay-le-Rideau à la mousse de savon, en passant par la boulette de papier froissé et le pont de liane, les 35 thèmes traités ont tous un point commun : la merveilleuse élégance des formes.


    Éd. sous la direction d'Étienne Guyon. Avec la collaboration de José Bico, Étienne Reyssat, Benoît Roman.

  • Il manquait une clef essentielle pour comprendre le monde de Tolkien : la science.
    On connaissait le formidable écrivain, créateur de mondes, inventeur de langues, on découvre le botaniste, le paléontologue, le géologue, le passionné d'archéologie et de chimie. En autodidacte des sciences, Tolkien a beaucoup observé et s'est posé mille et une questions sur la faune, la flore, les courants marins, les volcans. Voilà ce qui rend si crédibles ses univers imaginaires et ses créatures.
    38 experts (archéologue, astrophysicien, philosophe, paléontologue, économiste, psychanalyste, volcanologue, botaniste, chimiste, médecin...) ont passé au tamis les nombreux romans, poésies et correspondances de Tolkien pour en dévoiler les racines scientifiques.
    Chaque chapitre est ainsi l'objet d'une découverte : le sens caché de l'Anneau qui corrompt, pourquoi les Hobbits ont de grands pieds, l'origine du peuple des Nains, les animaux qui ont inspiré ses dragons, un Ent est-il possible...
    Illustré par de superbes dessins inédits d'Arnaud Rafaelian, ce livre destiné aux fans de Tolkien, aux amoureux des sciences, et aux autres éclaire d'une lumière inédite cette oeuvre monde.

  • Dans une série d'entretiens avec l'icône altermondialiste Vandana Shiva, Lionel Astruc nous livre le regard que porte cette femme combative sur les problématiques du monde contemporain. Elle nous amène ainsi à comprendre pleinement les enjeux actuels, tels que le maintien de la paix et de la démocratie, la souveraineté alimentaire et la préservation des ressources, l'écoféminisme ou encore la liberté des semences agricoles. Elle nous invite à leur faire face et à s'organiser pour identifier des points de basculement qui ne dépendent que de nous.
    À travers un va-et-vient entre les enjeux planétaires actuels et sa biographie romanesque, Vandana Shiva défend des causes profondément ancrées dans son histoire personnelle et qui touchent l'ensemble de l'humanité. Paix, démocratie et capacité à se mobiliser sont des valeurs fortes pour cette femme qui érige la non-violence en règle suprême : ses campagnes pour une «démocratie de la terre» mettent en exergue les liens entre écologie et démocratie, ses travaux de recherche sont participatifs (les paysans jouent le rôle d'experts), ses mobilisations ont pour point de départ la désobéissance civile, les grands soulèvements populaires et la pédagogie par l'exemple. Elle ne cesse de voyager pour encourager les mouvements citoyens actuels, qui prônent une révolution par le bas : ils prolongent la pensée de Gandhi qui a inspiré tout le parcours de cette résistante.
    La liberté des semences est un autre des combats qu'elle mène depuis de très nombreuses années. Partie seule à pied sur les chemins de l'Inde à la fin des années 1980 en quête de semences menacées, Vandana Shiva en est revenue à la tête d'un cortège de cinq cent mille paysans et d'un réseau de cent onze banques de graines. Elle analyse en profondeur les techniques de lobbying appliquées par les multinationales, la mécanique des brevets, ses conséquences et les solutions apportées. Elle appelle à la désobéissance et oeuvre pour la souveraineté alimentaire et la protection des ressources.
    Car, bien qu'alarmés par la perte de souveraineté alimentaire des pays du Sud, les Occidentaux ne réalisent pas que leur propre approvisionnement est menacé à moyen voire à court terme. Dans certains pays, la pression sur les ressources (minerais, eau, bois.) s'est déjà muée en conflit des matières premières. Le retour à une production locale et à une distribution en circuits courts est au coeur des solutions proposées par Vandana Shiva.
    L'écoféminisme, enfin, est l'un de ses fers de lance. Fille d'une pionnière du féminisme, elle considère que le rapprochement des genres est un levier essentiel et incontournable pour remédier à la crise écologique. Elle rappelle que les principes de durabilité et de préservation de la vie, qui font tant défaut aujourd'hui, sont inscrits dans la nature même des femmes et elle analyse le lien profond qui les unit à la biodiversité.

  • Depuis 1968 et les premiers clichés de clair de Terre vu de la Lune pris par l'équipage d'Apollo 8, il est évident pour (presque) tout le monde que notre planète est une boule bleue et blanche, et non pas un disque ou quoi que ce soit d'autre. Mais, bien avant eux, les Grecs anciens avaient réussi à déterminer avec certitude que la Terre est ronde sans quitter sa surface. Une quête scientifique de plus de 2000 ans où le génie et la ténacité humaines se sont glorieusement illustrés car l'Homme n'a eu de cesse de chercher à mesurer le monde : la forme de la Terre, sa masse, son mouvement, sa position dans l'Univers... Un voyage dans le temps et une traversée du globe, puisque cette quête de la précision fut le motif de grandes expéditions. Savoir mesurer la position des étoiles a permis de dresser des cartes fiables, indispensables pour gagner les guerres ou maîtriser les routes maritimes commerciales. Une épopée racontée comme un roman d'aventures avec des rebondissements et du suspense. Les astronomes ont composé avec les guerres, le pouvoir religieux, les excentricités des Rois, la météo... et leurs propres faiblesses.

  • Après le succès du Beau livre des maths, ce magnifique ouvrage en couleur présente en 250  étapes les grandes idées et les découvreurs de la physique. Les entrées sont  chronologiques, du Big bang il y a 13,7 milliards d'années aux théories qui envisagent le destin de l'univers, dans quelques milliards d'années. Chaque idée fait l'objet d'un court descriptif (1 page) et est accompagnée d'une belle et évocatrice illustration en couleur. 

  • « À quoi pensent-ils, ces cousins animaux, et si nous leur donnions la parole - simple expérience par la pensée - qu'auraient-ils à nous dire ?

    Même culturellement à des années-lumière du primate non humain le plus évolué, nous ne pouvons, malgré tout, échapper totalement au trouble de cette parenté. L'évolution reste une histoire de famille.

    Un rapport de fascination existe, probablement parce que, si j'ose dire, il s'en est fallu d'un poil, d'une plume ou d'une écaille.

    Et ce n'est pas l'étude de l'évolution cérébrale, objet de cet ouvrage, qui pourra infirmer cette étrange attirance, parfois mêlée de répulsion, pour un monde animal si proche et si lointain.

    On ne devra donc pas s'étonner si ce livre s'attarde longuement sur la question du langage, de sa possibilité mécanique et de son contenu intellectuel. Pour pousser l'interrogation plus loin avant, l'animal non humain ne serait-il pas à la fois mort et vivant ? par privation de langage. » A. P.

    Un livre magistral qui nous fait pénétrer au coeur des mécanismes évolutifs qui sont à l'origine de notre espèce, et nous éclaire sur la spécificité du cerveau humain, sur le statut de l'animal et sur la place des humains dans le cours de l'histoire des espèces.

  • Pourquoi et comment les théories d'Einstein ont-elles révolutionné nos conceptions de l'espace, du temps et de la matière ?
    Installez-vous confortablement dans un transat, puis laissez Marc Lachièze-Rey vous guider sur le chemin menant de la relativité aux modèles de Big Bang et aux trous noirs. Découvrez les mystères de la courbure de l'espace-temps. Confortées par la détection des ondes gravitationnelles, voyez quels succès impressionnants la physique et la cosmologie relativistes ont déjà remportés et quels problèmes elles posent encore aux chercheurs. Au moment de quitter votre transat, la relativité vous sera devenue étonnamment familière...

  • Lorsque Charles Darwin publie De l'origine des espèces en 1859, il provoque des débats passionnés dans la société toute entière car il bouleverse l'idée que l'homme se fait de sa propre place dans la nature. Aujourd'hui le Darwinisme a intégré les acquis d'autres sciences telles la génétique, la biologie moléculaire ou la paléontologie. Pourtant, même si la théorie de l'Evolution fait maintenant partie des piliers  de la connaissance, elle continue d'être dérangeante car elle brise notre croyance spontanée en une nature généreuse et prévoyante. Installez-vous confortablement dans un transat, et laissez-vous conter par Jean-Baptiste de Panafieu comment Charles Darwin, jeune naturaliste curieux embarquant pour un périple autour du Monde, a révolutionné notre façon de penser. 

  • Une interprétation expéditive du darwinisme a fait trop souvent de la « survie du plus apte » l'argument des manifestations ordinaires de la loi du plus fort : élitisme social, domination de race, de classe ou de sexe, esclavagisme, élimination des faibles. Patrick Tort, spécialiste de l'oeuvre de Darwin, montre qu'en réalité la civilisation, née de la sélection naturelle des instincts sociaux et de l'intelligence, promeut au contraire la protection des faibles à travers l'émergence - elle-même sélectionnée - des sentiments affectifs, du droit et de la morale. Pour emblème de cet « effet réversif » de l'évolution, l'auteur choisit la bande de Möbius, dont la face unique résulte d'un retournement continu. Un essai pour en finir avec la tentation toujours présente d'utiliser Darwin pour justifier l'injustifiable.

  • La géométrie est apparue en Grèce il y a vingt-six siècles exactement. Pourquoi ? Comment ? Il existe si peu de réponses à ces questions que bien des historiens parlent de miracle pour qualifier un événement aussi rare. Pratiquement toutes les cultures ont tenu des comptes, connu quelques nombres, observé les mouvements du ciel, suivi un calendrier, tenté de soigner les maladies. Une seule entreprit de représenter des formes comme le carré, le cercle, la sphère... et de raisonner sur elles en rigueur. Cette recherche des origines invite à réfléchir sur la science de l'histoire ellemême.

  • Le 21 juillet 1969, 450 millions de terriens entendent Neil Armstrong, chef de la mission Apollo 11, prononcer ces mots célèbres : « C'est un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité ». En tout, 12 hommes marcheront sur la Lune. Mais pour aller où ?
    Comment ? Et surtout pour quoi faire ? Avec quels moyens, quelles difficultés ?
    Si le contexte géopolitique et les considérations techniques des missions Apollo sont connus des amoureux de l'espace, ces explorations d'un grand intérêt historique, à la base de toutes les connaissances sur le Système solaire, restent largement méconnues du grand public, et même des spécialistes !
    Rédigé dans un style clair et attrayant, et complété par une iconographie riche et des interviews des derniers protagonistes vivants, cet ouvrage permet au lecteur de marcher sur leurs traces des astronautes, comme s'il se trouvait avec eux sur le sol de notre satellite. Un véritable récit d'aventure pour découvrir ce que ces pionniers de la conquête spatiale ont vraiment accompli.

  • Si tout un chacun sait que Thalès et Pythagore ont laissé leur nom à des théorèmes, que personne n'ignore le cri « Eurêka » d'Archimède sortant de son bain et que tout étudiant en mathématiques connaît les équations diophantiennes peu savent où se trouve énoncé le théorème de Pythagore ou s'il existe un autre théorème qui porte le nom de Thalès.
    Cette anthologie mathématique est la première du genre en France.
    Accessible à celles et ceux qui sont allergiques aux mathématiques et passionnante pour les mathématiciens chevronnés, elle présente des textes mathématiques, des réflexions sur les mathématiques et des anecdotes sur les mathématiciens de l'Antiquité grécoromaine.
    Utilisant le fonds des Belles Lettres, cette anthologie est enrichie par de nombreuses traductions inédites. Le présent ouvrage répond à une double volonté : donner à voir l'altérité des mathématiques de l'Antiquité classique et faire percevoir une partie de l'influence de la pensée non mathématique sur les mathématiques gréco-romaines.

  • Spectaculaires, mystérieux, élégants ou grotesques, les squelettes des vertébrés qui peuplent aujourd'hui la Terre portent en eux les traces d'une évolution de plusieurs milliards d'années. Ce livre retrace l'histoire de notre ère, histoire dont les os ont gardé la mémoire.
    La théorie de l'évolution proposée par Charles Darwin au XIXe siècle a été largement confirmée et enrichie par la découverte des gènes et par les progrès des sciences de la Vie, de la paléontologie à l'embryologie. Le propos développé dans ce livre est de rendre compte de cette réalité scientifique. Il offre un vaste panorama du monde des vertébrés, le groupe zoologique dont nous faisons nous-mêmes partie. Cette parenté, évidente lorsque l'on observe la structure profonde des animaux, nous aide à comprendre les mécanismes de l'évolution et à en saisir toutes les facettes.
    La plupart des vertébrés contemporains présentés dans ce livre proviennent des collections de la galerie d'anatomie comparée du Muséum national d'Histoire naturelle. Ils ont été restaurés, parfois remontés et libérés de leurs supports métalliques afin que l'on imagine, sans entrave, l'animal en mouvement.
    Le noir et blanc a été choisi pour sa représentation intemporelle, permettant ainsi à ces photographies d'agir comme des révélateurs. Au-delà de leur beauté formelle, les squelettes nous renvoient sans cesse à notre origine animale et à notre propre histoire.
    Ce livre co-édité avec le Muséum national d'Histoire naturelle a été réalisé avec la collaboration du Musée Océanographique de Monaco, du Muséum d'Histoire naturelle de Marseille, du Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse, du Musée Fragonard et de l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort.
    Cette édition revue et augmentée présente près de deux cents espèces différentes dont une quinzaine de nouveaux spécimens.

  • évolution

    Yves Coppens

    « Les modifications anatomiques ne sont pas le propre de l'homme. Les ani- maux se transforment également. La culture fulgurante de l'homme n'est qu'un accélérateur de ce processus. [...] Notre redressement de la quadrupédie à la bipédie ne serait pas totalement abouti, d'où les claquages des sprinteurs ou des footballeurs dont l'explosion au départ fragilise les muscles ischio-jambiers. [...] Les capacités physiques de l'homme de Néandertal, petit, râblé, puissant, étaient largement supérieures à celles de nos champions d'aujourd'hui dans certaines disciplines. » Yves Coppens nous raconte l'histoire de l'homme du point de vue de l'évolu- tion des corps : le passage de la quadrupédie à la bipédie, les motivations qui ont poussé l'homme à « faire du sport », les qualités physiques, en termes d'en- durance et de résistance, de l'homme de Néandertal...
    Il réfléchit à la coévolution de la nature et de la culture et au moment où l'homme s'est mis à jouer en instituant des règles.
    Il interroge les rivalités qui semblent avoir toujours existé entre les hommes et qu'on retrouve aujourd'hui dans les jeux sportifs, souvent comparés à une forme de guerre.
    Enfin, il s'intéresse à l'évolution actuelle et future de l'homme en questionnant sa sédentarité croissante, son culte du corps et les moyens apportés par les nouvelles technologies.

  • L'homme est un singe parmi d'autres, très proche du chimpanzé et du gorille nous dit la génétique. Mais d'où vient-il ? Combien d'espèces se sont succédé ? Comment sommes-nous devenus humains ? De nouvelles techniques permettent désormais d'explorer jusqu'au niveau moléculaire le squelette de nos ancêtres, de décoder leurs gènes, de retrouver leur régime alimentaire, de mieux comprendre leur évolution culturelle...
    Restitués dans toute leur complexité, nos ancêtres apparaissent dans ce livre à la fois plus proches et plus énigmatiques.

  • La biologie moderne nous permet enfin de comprendre comment se transmet la vie et nous éclaire sur la nature de l'espèce humaine.
    Mais la génétique est invoquée aussi pour affirmer l'inégalité des races, l'hérédité de l'intelligence... dans la controverse, la connaissance scientifique véritable apporte le doute fécond et l'humilité devant la tentation d'agir.
    " je souhaite que le lecteur retienne de la biologie cette leçon : notre richesse collective est faite de notre diversité. l'" autre ", individu ou société, nous est précieux dans la mesure où il nous est indispensable ", écrit l'auteur.

empty