Sciences appliquées et industrie

  • Imaginez. Vous vivez dans un pays démocratique, bardé d'institutions et d'organismes de protection, et voilà que vous apprenez l'existence des SDHI. Des pesticides qui entendent trucider champignons et moisissures dans les récoltes. Sans que vous l'ayez su, ils sont partout : sur 80% des surfaces de blé, sur l'orge, les arbres fruitiers, les tomates, les semences, les pommes de terre, les terrains de foot et de sport, les golfs.

    Vous vous renseignez un peu, et vous découvrez que des scientifiques de réputation mondiale ont prévenu dès octobre 2017 les autorités. Pour eux, le danger est immense, car les SDHI s'attaquent à la fonction respi­ratoire de tous les êtres vivants - la SDH. Et donc aux humains, comme le démontrent des études en laboratoire. Or les atteintes à la SDH, chez nous, mènent à des maladies neurologiques épouvantables, et des cancers.

    Vous êtes naïf, vous croyez dans les valeurs sacrées de la République, et vous êtes sûr que les agences de protection vont régler l'affaire en trois semaines. Tout au contraire, un silence de six mois s'installe, suivi d'une bouffonnerie d'expertise. Bouffonnerie, car les jeux sont faits d'avance : il faut en réalité sauver les SDHI et jurer qu'ils ne posent aucun problème de santé publique.

    Vous êtes naïf, mais pas à ce point-là, et vous décidez de lire ce livre pour comprendre. Vous y apprendrez tout ce qu'on peut savoir d'un dos­sier incroyable, qui montre comme jamais que le lobby des pesticides est installé en profondeur dans l'appareil d'Etat français. Et comme vous êtes ouvert aux révélations, vous convenez avec l'auteur que quelque chose est décidément pourri au royaume de l'agriculture industrielle. Et vous concluez tout seul avec ce seul mot encore disponible, celui de révolte. Oui, un seul mot : révolte.

  • Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre ; on ne paie que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. Louis I. Kahn On a oublié que les maraîchers parisiens avaient atteint l'excellence au milieu du XIXe siècle. En l'absence de moyens de transport et faute de conservation par le froid, il fallait produire sur place de quoi alimenter un million d'habitants en primeurs, fruits et légumes frais. L'ingéniosité d'alors revient d'actualité. Très étudié aux États-Unis par ceux qui pratiquent la permaculture, ce manuel répond au besoin de produire localement les aliments les plus nourrissants et les plus goûteux possible. « Le livre, comme livre, appartient à l'auteur, mais comme pensée, il appartient - le mot n'est pas trop vaste - au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l'un des deux droits, le droit de l'écrivain et le droit de l'esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l'écrivain, car l'intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous. » Victor Hugo, Discours d'ouverture du Congrès littéraire international, 1878.

  • Mamelle économique et militaire de la France, la paysannerie a subi de plein fouet les tragédies du XXe siècle. Le choc des deux guerres mondiales a précipité une mutation sans précédent qui l'a laissée exsangue, transformant le héros de 1914-1918 en bouc émissaire de la transition écologique et en victime expiatoire de la tertiarisation triomphante.
    À l'heure où la fracture sociale ne cesse de s'élargir, cette grande synthèse, fruit de plusieurs années de travail, est d'une lecture indispensable.

  • Dans une série d'entretiens avec l'icône altermondialiste Vandana Shiva, Lionel Astruc nous livre le regard que porte cette femme combative sur les problématiques du monde contemporain. Elle nous amène ainsi à comprendre pleinement les enjeux actuels, tels que le maintien de la paix et de la démocratie, la souveraineté alimentaire et la préservation des ressources, l'écoféminisme ou encore la liberté des semences agricoles. Elle nous invite à leur faire face et à s'organiser pour identifier des points de basculement qui ne dépendent que de nous.
    À travers un va-et-vient entre les enjeux planétaires actuels et sa biographie romanesque, Vandana Shiva défend des causes profondément ancrées dans son histoire personnelle et qui touchent l'ensemble de l'humanité. Paix, démocratie et capacité à se mobiliser sont des valeurs fortes pour cette femme qui érige la non-violence en règle suprême : ses campagnes pour une «démocratie de la terre» mettent en exergue les liens entre écologie et démocratie, ses travaux de recherche sont participatifs (les paysans jouent le rôle d'experts), ses mobilisations ont pour point de départ la désobéissance civile, les grands soulèvements populaires et la pédagogie par l'exemple. Elle ne cesse de voyager pour encourager les mouvements citoyens actuels, qui prônent une révolution par le bas : ils prolongent la pensée de Gandhi qui a inspiré tout le parcours de cette résistante.
    La liberté des semences est un autre des combats qu'elle mène depuis de très nombreuses années. Partie seule à pied sur les chemins de l'Inde à la fin des années 1980 en quête de semences menacées, Vandana Shiva en est revenue à la tête d'un cortège de cinq cent mille paysans et d'un réseau de cent onze banques de graines. Elle analyse en profondeur les techniques de lobbying appliquées par les multinationales, la mécanique des brevets, ses conséquences et les solutions apportées. Elle appelle à la désobéissance et oeuvre pour la souveraineté alimentaire et la protection des ressources.
    Car, bien qu'alarmés par la perte de souveraineté alimentaire des pays du Sud, les Occidentaux ne réalisent pas que leur propre approvisionnement est menacé à moyen voire à court terme. Dans certains pays, la pression sur les ressources (minerais, eau, bois.) s'est déjà muée en conflit des matières premières. Le retour à une production locale et à une distribution en circuits courts est au coeur des solutions proposées par Vandana Shiva.
    L'écoféminisme, enfin, est l'un de ses fers de lance. Fille d'une pionnière du féminisme, elle considère que le rapprochement des genres est un levier essentiel et incontournable pour remédier à la crise écologique. Elle rappelle que les principes de durabilité et de préservation de la vie, qui font tant défaut aujourd'hui, sont inscrits dans la nature même des femmes et elle analyse le lien profond qui les unit à la biodiversité.

  • Détaille les principes fondamentaux des techniques de construction en expliquant simplement leur fonctionnement à l'aide d'images.

    Structuré sous forme de double page autonome.

    Plusieurs milliers d'illustrations.

    Cette nouvelle édition intègre :
    - la prise en compte nouveaux textes officiels (accessibilité, acoustique, RT2012...), des nouvelles normes / DTU et leurs récentes modifications ;
    - de nouvelles fiches : harmonie des façades, amiante, arrosage des espaces verts...
    Plus de 20 000 exemplaires vendus des précédentes éditions.

  • Le «modèle» agricole qui s'est imposé depuis quelques décennies est de plus en plus critiqué en raison de ses conséquences sur l'environnement, l'emploi et la santé humaine ou animale. Pourtant, sa remise en cause est souvent écartée au nom de l'urgence alimentaire : on dit qu'il serait «le seul capable de nourrir l'humanité». Cette affirmation péremptoire interdit le débat et enferme les paysans dans une impasse, dont il est urgent de les aider à sortir. L'objet de cet ouvrage est de lever différents malentendus sur le sujet et de montrer les importantes marges de manoeuvre dont nous disposons pour élaborer une autre agriculture, capable de réconcilier paysans, environnement et société.
    Faisant suite à son premier ouvrage L'Agriculture biologique pour nourrir l'humanité, qui décrit ce qu'est réellement l'agriculture biologique et quels en sont les avantages et les possibilités, Jacques Caplat nous aide ici à comprendre pourquoi et comment produire autrement. En identifiant les fondements du modèle agricole dit «conventionnel», l'auteur explique quels ont été les choix scientifiques, économiques et politiques qui ont présidé à son élaboration. Surtout, il permet de comprendre en quoi ces choix peuvent parfaitement être discutés et contestés. En revenant aux fondamentaux de l'agronomie et en analysant les limites des comparaisons habituelles, il démontre que l'agriculture la plus performante en terme de rendements n'est pas celle qui nous est généralement présentée, mais au contraire l'agriculture biologique au sens complet (et non la simple suppression de la chimie). Si une autre agriculture est possible, il est patent qu'elle nourrira bien mieux l'humanité !
    Il est alors permis d'envisager une transition de notre agriculture dans ce qu'elle implique de progressivité, d'accompagnement et de détermination. Loin de tout idéalisme, cet ouvrage s'appuie sur des réalités avérées : celles de milliers de paysans passés de l'agriculture conventionnelle à l'agriculture biologique. Ici, dans un langage clair et accessible à tous, il est bien question d'actes concrets et réalisables. Paysans et citoyens sont mis à contribution, chacun ayant leur rôle à jouer dans une transition réussie vers l'agriculture de demain.

  • La pierre sèche : matériau et savoir-faire reviennent en grâce au XXIème siècle. Mieux, ils sont tendance, écologiques et incontournables.

  • La charpente en bois

    Collectif

    Cet ouvrage technique présente l'intégralité des tracés de charpente et des calculs de structure correspondant aux différents cas de figure rencontrés par les charpentiers. Il aborde aussi bien le tracé traditionnel sur l'épure (compas et équerre) que la méthode de programmation informatique.
    Il s'adresse aux apprentis charpentiers comme aux professionnels.

    Le métier de charpentier est un métier manuel qui demande des connaissances technologiques approfondies, aussi bien en ce qui concerne le traçage que la conception des charpentes. Cet ouvrage, véritable référence en la matière, présente toutes les subtilités du trait de charpente :
    - La première partie s'intéresse aux tracés de charpente traditionnels sur l'épure. La méthode consiste à rechercher les vraies grandeurs qui déterminent les dimensions linéaires et les valeurs d'angles, nécessaires au traçage des pièces de bois.
    - La deuxième partie concerne les tracés de charpente par programmation informatique. Les dimensions linéaires et des valeurs d'angle s'obtiennent avec des calculs mathématiques, à l'aide de programmes traités par l'ordinateur.
    Les bases mathématiques des calculs utilisés dans ces programmes sont rappelées en début de chapitre.
    - La troisième partie est plus spécifiquement destinée à la structure des ouvrages, en particulier des fermes, avec un rappel des bases de la statique et de la résistance des bois.
    L'ouvrage traite la quasi-totalité des problèmes qui se posent au charpentier.
    Chaque double page présente une étude de cas correspondant à un problème concret, contenant à la fois une présentation détaillée et de nombreux schémas explicatifs. Il contient plus de 300 schémas.

  • Ayant exposé les procédés de construction de la maison à ossature bois dans deux grands manuels de référence, Yves Benoit a entrepris de détailler une à une les principales étapes de la réalisation. Amorcée avec la dalle bois, cette nouvelle série nous conduira jusqu'à la terrasse en passant par les murs et les planchers et, ici, par la charpente. Les nombreuses techniques de structures bois appliquées à toutes sortes de matériaux permettent d'obtenir une grande variété de charpentes qui, toutes, sont bien adaptées aux maisons à ossature bois.
    La plus classique est la charpente traditionnelle. Généralement réalisée en bois massif, elle exige toutefois l'aménagement de renforts dans les murs. D'autres matériaux peuvent être employés comme le bois massif reconstitué, le bois lamellé-collé et les poutres en I. Faite de bois massif, la charpente industrielle est l'autre type souvent choisi pour des raisons économiques, surtout lorsque les combles ne sont pas aménagés.
    Cette structure est simple à mettre en oeuvre ; les chevrons arbalétriers donnent de grands volumes dont le rampant (dessous de la charpente), visible, ajoute un cachet à l'ensemble. Les toitures terrasses - caractéristiques de l'architecture contemporaine - apportent notamment, lorsqu'elles sont accessibles, une appréciable zone de vie supplémentaire. Moins courantes mais particulièrement adaptées aux formes complexes et courbes, les structures en bois lamellé-collé offrent des possibilités architecturales infinies.
    En procurant à ses utilisateurs une connaissance approfondie des matériaux, des organes d'assemblages et des tables de pré-dimensionnement, ce manuel leur permettra de mettre en oeuvre toutes ces structures dans les meilleures conditions.

  • Le réemploi des éléments de construction est aujourd'hui devenu une ambition dans de nombreuses politiques publiques en matière de gestion des ressources. Les principes d'urban mining, de métabolisme urbain et de bouclage des flux de matériaux s'installent progressivement dans les esprits et les pratiques, mais de nombreux défis techniques, législatifs, sociaux et culturels freinent encore l'évolution des usages vers un modèle d'économie véritablement "circulaire" pour le secteur de la construction.
    Rassemblant des chercheurs et des concepteurs spécialisés dans les questions d'économie matérielle, le groupe Rotor présente ici un état des lieux sans précédent du réemploi des matériaux de construction. Il expose les obstacles qui subsistent, les solutions permettant d'y remédier, illustre le propos d'exemples remarquables et replace cette pratique dans sa dimension historique. Fruit d'une expérience internationalement reconnue, notamment dans le cadre de Rotor Deconstruction, entreprise active dans la valorisation d'éléments de construction de réemploi, cette référence fait également le point sur les dimensions et les perspectives économiques de cette pratique.
    Largement illustré et tout en couleur, ce livre s'adresse aux étudiants et praticiens actifs dans le domaine de la construction (architectes, ingénieurs civils) ou concernés par le réemploi des matériaux de construction (bureaux d'études, commanditaires, pouvoirs publics, consultants en environnement).

  • Depuis près de 10 ans, le Vocabulaire illustré de la construction est un ouvrage pratique sans équivalent qui est devenu la référence de nombreux professionnels. Il a été conçu pour vous aider à interpréter un texte technique, dans lequel le sens de certains mots vous échappe, à rédiger correctement la description d'un ouvrage, à acquérir ou maîtriser le vocabulaire ou à garantir l'exactitude de vos échanges professionnels. D'un concept original, résolument pratique et synthétique, cet ouvrage permet de découvrir, de retrouver et de définir quelque 2 500 termes à partir de leur représentation graphique et au travers de leur mise en relation avec leur environnement. Les termes sélectionnés sont d'usage courant ou occasionnel et peuvent poser des problèmes de sens par confusion ou abus de langage, spécialement par rapport au sens commun... Chaque terme est illustré et associé à d'autres termes proches (synonymes, dérivés, opposés... ), éventuellement assorti d'une courte définition, de renvois logiques et d'avertissement lorsqu'il peut prêter à confusion. De la préparation du terrain à la domotique, des enveloppes acoustiques aux couvertures, des fondations à la climatisation, 150 fiches illustrées de plus de 500 dessins, regroupées par famille fonctionnelle, permettent d'accéder à l'élément recherché selon un cheminement aisé, logique et rapide. Cette 3e édition est enrichie du vocabulaire relatif aux systèmes de sécurité incendie, aux enveloppes thermiques, aux façades double peau, aux protections solaires, à l'isolation des baies, aux appareillages de connexion et de commande, et à l'éclairage.

  • La connaissance des termes techniques est indispensable à la communication entre les différents acteurs du bâtiment : architectes, entrepreneurs, commerciaux, enseignants, futurs propriétaires... Cet ouvrage, qui réunit tous les termes techniques couramment employés dans le domaine de la construction, s'adresse donc à toute personne intéressée de près ou de loin par ce domaine d'activité. Chaque mot retenu fait ici l'objet d'une définition claire et précise. En complément, plus de six cent cinquante illustrations dessinées par l'auteur facilitent la compréhension des sujets traités. Un index alphabétique, situé en fin d'ouvrage, permet de retrouver rapidement une définition.

  • Le futur énergétique est déterminant quant à l'évolution du modèle urbain, à l'action sur le territoire, sur les projets urbains et sur la ville existante. Et pourtant la technique reste maîtresse alors qu'elle ne compte que pour une part dans la sobriété espérée.

    Cet ouvrage présente des innovations de tous types et présente, acteur par acteur, ce que chacun peut faire isolément et en coopération avec les autres, de l'État à l'individu en passant par l'aménageur, la collectivité, les urbanistes et les acteurs privés.

    Si les ambitions de transition énergétique des territoires sont relativement partagées, les solutions s'inventent au quotidien. Nombre d'acteurs testent des solutions et s'interrogent sur le rôle de chacun pour servir cette ambition.
    Ce sont des explorateurs : ils redéfinissent leur métier en essayant d'imaginer comment utiliser le climat au mieux dans leurs projets, ce que la gestion locale de l'énergie oblige comme nouveaux montages, comment mettre les usagers au coeur de cette révolution.
    Ce sont des mutants : tous sont obligés de sortir de leurs prérogatives et de leurs compétences, ils font émerger une jeune génération de capacité techniques, économiques et décisionnelles nouvelles qui esquissent la nature des acteurs des territoires demain.

    Cet ouvrage novateur montre comment tirer parti de ces innovations pour qu'elles deviennent légion et non l'exception, et analyse l'articulation entre elles pour que l'exceptionnel devienne l'ordinaire.

  • Que se passe-t-il vraiment dans nos assiettes et nos campagnes ? Sur l'agriculture et l'alimentation on entend tout, et son contraire. Ce livre apporte des réponses claires et scientifiquement incontestables, qui remettent en cause

  • La maçonnerie ancienne inclut toutes les constructions en pierre et matériaux assimilés (pisé, brique, adobe...) datant d'avant le XXe siècle ; toute intervention nécessite des techniques appropriées, dans le respect des règles en vigueur.
    Après une synthèse portant sur près de vingt siècles de construction ancienne, l'ouvrage présente l'ensemble des matériaux et techniques, puis expose pas à pas les méthodes de calcul et de dimensionnement propres aux édifices anciens. Il s'attache à décrire précisément la phase de diagnostic (approche structurelle, pathologies, etc.) intervenant notamment dans un contexte patrimonial particulièrement délicat (bâtiments classés et ouvrages d'art, édifices religieux, constructions menaçant ruine...).
    Illustré par quelque 500 schémas, coupes, plans et photographies, ce livre est émaillé d'études de cas réels. Les pathologies font l'objet d'une attention particulière, dont un hors-texte en couleur permettant de les identifier précisément.
    Didactique, l'ouvrage fait la part belle aux définitions, synthèses, points sur la réglementation et références documentaires. Un glossaire recense tous les termes et expressions incontournables signalés dans le corps des chapitres.
    Cet ouvrage exhaustif est appelé à devenir une référence pour les ingénieurs et techniciens des bureaux d'études spécialisés, les architectes oeuvrant dans le domaine du patrimoine, les agents des collectivités territoriales et des établissements publics, mais aussi pour les entrepreneurs et les économistes de la construction.

  • Véritable référence pour les professionnels du bâtiment, ce livre est le seul existant en France sur les surélévations en bois. Directement concerné par la construction écologique et le développement durable, il répond aux besoins de place des locataires et permet de remettre une habitation existante aux normes énergétiques actuelles.

    Les nombreuses illustrations en couleur et les études de cas existants en font un ouvrage complet et agréable à consulter.

  • Avant toute rénovation ou réhabilitation importante, un diagnostic est indispensable afin d'anticiper les difficultés techniques spécifiques aux bâtiments anciens. Le Guide du diagnostic des structures dans les bâtiments d'habitation anciens décrit les connaissances scientifiques et pratiques nécessaires à l'analyse structurelle des bâtiments résidentiels courants construits avant l'usage massif du béton armé (avant 1914). Ainsi, la reconnaissance du type de bâtiment s'effectue selon une méthode éprouvée et explicitée pas à pas dans la 1re partie de l'ouvrage, à l'aide de très nombreuses planches tirées de traités anciens et de photographies actuelles. La 2e partie expose les spécificités des principaux ouvrages de structure (murs en maçonnerie, balcons, fondations, voûtes, pans de bois, pans de fer, planchers, escaliers, charpentes des combles), avec le détail des calculs de la vérification de la capacité portante de chacun d'eux. La 3e partie analyse les désordres structurels courants (fissurations, tassements, affaissements, cisaillements, flambages, éclatements, ruptures, déliaisonnements, pourrissements, etc.) pour parachever l'analyse du bâti. Enfin la dernière partie récapitule, pour chaque ouvrage, la démarche de diagnostic et la méthode de vérification de la stabilité, illustrées de schémas de calcul et d'une étude de cas. Une annexe fournit les caractéristiques des matériaux (bois, chaux, pierre naturelle, plâtre) et en particulier des métaux (aluminium, cuivre, métaux ferreux, plomb, zinc), selon leur époque de mise en oeuvre. Enrichi de nombreux documents graphiques, photos et schémas de calcul, cet ouvrage sans équivalent s'adresse aux maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre et ingénieurs qui cherchent à identifier les types d'ouvrages bâtis et leurs caractéristiques techniques ou qui veulent assimiler l'approche permettant de réaliser un diagnostic.

  • Il est difficile d'imaginer un meilleur aperçu des procédés de culture biologique et traditionnelle que ceux décris par un maraîcher lui-même avant l'utilisation massive des pesticides et de l'agriculture intensive. Ayant déjà reçu l'approbation de ses pairs en 1844, Courtois-Gérard signe cette quatrième édition augmentée, qui est l'exposé le plus complet qui n'ait jamais été présenté de l'état de la culture maraîchère au dix-neuvième siècle.

  • Illustré de nombreuses figures et planches ce traité est un condensé de tout le savoir du dix-neuvième siècle concernant la construction en bois ou en fer des toits, planchers, escaliers, combles et échafaudages dans le civile et le naval ainsi que la construction des grues et machines hydrauliques.

  • Sur près d'un millier d'assemblages en bois répertoriés dans le monde, ce manuel professionnel représente - photos et schémas de construction à l'appui - 250 modèles d'assemblages de charpente connus et employés en Europe.

    Tous ces assemblages ont été redessinés et pourvus de toutes les cotes nécessaires pour qu'ils puissent être immédiatement construits.

    Désormais classique, ce grand livre de référence transmet avec rigueur et précision un savoir-faire gui commençait à se perdre faute de transmission directe entre les charpentiers à l'heure même où, dans la restauration et la préservation des monuments historiques, la restructuration de maisons anciennes mais aussi dans les constructions nouvelles, les assemblages de charpentes naturels connaissent une véritable renaissance.

  • La commercialisation croissante de produits contenant des nanomatériaux ou « nano-objets » nous préoccupe tous de façon plus ou moins explicite. Le sujet est repris de temps à autre dans les médias, notamment à propos des produits agroalimentaires et cosmétiques, ravivant les inquiétudes sur les conséquences de l'exposition à des nanoparticules que l'on suppose toxiques.
    Si la dimension des risques est primordiale, elle laisse de côté plusieurs aspects tout aussi importants de la question « nano » :
    L'histoire des nanoproduits, leurs propriétés souvent étonnantes, les motivations de leur découverte et de leur utilisation dans des produits très divers, leurs intérêts potentiels ou avérés pour la société, les façons dont les chercheurs les étudient, les débats scientifiques en cours, ou encore les difficultés à suivre les nanomatériaux le long des chaînes de fabrication de façon à étiqueter lisiblement les produits (traçabilité).
    Au travers d'exemples, cet ouvrage raconte comment les nanoproduits en sont venus à occuper une place majeure dans notre civilisation industrielle, et pourquoi ils sont à la fois fascinants et problématiques : « Le titane : promesses et risques d'un dépolluant » ; « Une peau hâlée grâce à des nanomatériaux ? » ;
    « Des balles magiques aux nanomédicaments » ; « Le carbone dans tous ses états... » ; « Vous reprendrez bien une cuillerée de nanoparticules ? » ; « Le nano-argent : une valeur qui monte ou qui descend » ; « L'ère des nanocomposites » ; « Tracer un nanomatériau est-il plus difficile qu'aller sur Mars ? » ...

  • Cet ouvrage développe une réflexion théorique et pratique à partir d'un grand nombre d'opérations de rénovation et réhabilitation de bâtiments existants - Une analyse concrète de nombreux projets permettant un bilan critique des réalités et pratiques existantes - Des propositions permettant de mettre en pratique des solutions avérées - Richement illustré avec des plans de masse et plans de situation, photos avant/après...

    Avec les exigences actuelles de confort et d'efficacité énergétique, mais aussi le manque de terrains pour construire des logements, la réhabilitation de l'habitat collectif, associée à des extensions neuves, est appelée à se développer. Mais quelle place l'architecture y tient-elle ? Bien des réalisations n'en témoignent pas de qualité évidente et les architectes sont encore peu présents dans ce champ supposé par beaucoup peu propice à l'ambition créative. Des opérations font pourtant preuve de réussite sur ce plan, sans avoir été jusqu'alors rassemblées en un bilan critique, qui pourrait constituer un référentiel pour une conception de la requalification.
    Centré principalement sur l'habitat des Trente Glorieuses, cet ouvrage scindé en 3 parties développe une réflexion à la fois théorique et pratique pour la conception architecturale et urbaine de sa requalification.
    La première éclaire les raisons historiques et récentes de l'absence de la réhabilitation dans le champ de l'architecture, puis le contexte actuel favorable à une meilleure reconnaissance.
    La deuxième partie explique la constitution du corpus et sa méthode d'analyse puis compare, thème par thème, des réalisations dont les qualités architecturales sont éclairées dans leurs principes propres, mais aussi replacées par rapport à des données opérationnelles ayant contribué à les produire - de l'immeuble (logement, parties communes) à ses abords immédiats (pied d'immeuble, résidentialisation), jusqu'à l'aménagement urbain lorsque la réhabilitation est associée à l'adjonction d'habitations neuves.
    Enfin, la dernière partie met en évidence des tendances architecturales communes aux diverses opérations du corpus, en jetant ainsi les bases d'une théorisation et en proposant aussi des éléments opératoires pour la conception.

  • Le développement d'une agriculture hautement capitaliste installée sur les marchés des matières premières, l'apparition de nouvelles formes de propriété du capital agricole et l'arrivée de nouveaux acteurs sont autant d'éléments qui témoignent de l'implantation de formes d'organisations sociales et économiques en rupture avec les structures familiales consacrées par les grandes politiques de la seconde moitié du XXe siècle.

    À l'échelle du globe apparaissent des agricultures de « firme » plus abouties, portées par de nouveaux investisseurs (industries agro-alimentaires, fonds privés, États) qui souhaitent disposer d'une maîtrise totale de leur approvisionnement en matières premières agricoles et/ou de sécuriser de nouveaux placements financiers.

    Premier ouvrage consacré à un modèle de ferme qui concernerait jusqu'à 10 % des exploitations en France, Mégafermes caractérise ce nouveau capitalisme agricole et analyse les modes d'exercice, d'organisation et de gestion du métier d'agriculteur qui y sont associées.

empty