• Détaille les principes fondamentaux des techniques de construction en expliquant simplement leur fonctionnement à l'aide d'images.

    Structuré sous forme de double page autonome.

    Plusieurs milliers d'illustrations.

    Cette nouvelle édition intègre :
    - la prise en compte nouveaux textes officiels (accessibilité, acoustique, RT2012...), des nouvelles normes / DTU et leurs récentes modifications ;
    - de nouvelles fiches : harmonie des façades, amiante, arrosage des espaces verts...
    Plus de 20 000 exemplaires vendus des précédentes éditions.

  • La pierre sèche : matériau et savoir-faire reviennent en grâce au XXIème siècle. Mieux, ils sont tendance, écologiques et incontournables.

  • Depuis près de 10 ans, le Vocabulaire illustré de la construction est un ouvrage pratique sans équivalent qui est devenu la référence de nombreux professionnels. Il a été conçu pour vous aider à interpréter un texte technique, dans lequel le sens de certains mots vous échappe, à rédiger correctement la description d'un ouvrage, à acquérir ou maîtriser le vocabulaire ou à garantir l'exactitude de vos échanges professionnels. D'un concept original, résolument pratique et synthétique, cet ouvrage permet de découvrir, de retrouver et de définir quelque 2 500 termes à partir de leur représentation graphique et au travers de leur mise en relation avec leur environnement. Les termes sélectionnés sont d'usage courant ou occasionnel et peuvent poser des problèmes de sens par confusion ou abus de langage, spécialement par rapport au sens commun... Chaque terme est illustré et associé à d'autres termes proches (synonymes, dérivés, opposés... ), éventuellement assorti d'une courte définition, de renvois logiques et d'avertissement lorsqu'il peut prêter à confusion. De la préparation du terrain à la domotique, des enveloppes acoustiques aux couvertures, des fondations à la climatisation, 150 fiches illustrées de plus de 500 dessins, regroupées par famille fonctionnelle, permettent d'accéder à l'élément recherché selon un cheminement aisé, logique et rapide. Cette 3e édition est enrichie du vocabulaire relatif aux systèmes de sécurité incendie, aux enveloppes thermiques, aux façades double peau, aux protections solaires, à l'isolation des baies, aux appareillages de connexion et de commande, et à l'éclairage.

  • Le réemploi des éléments de construction est aujourd'hui devenu une ambition dans de nombreuses politiques publiques en matière de gestion des ressources. Les principes d'urban mining, de métabolisme urbain et de bouclage des flux de matériaux s'installent progressivement dans les esprits et les pratiques, mais de nombreux défis techniques, législatifs, sociaux et culturels freinent encore l'évolution des usages vers un modèle d'économie véritablement "circulaire" pour le secteur de la construction.
    Rassemblant des chercheurs et des concepteurs spécialisés dans les questions d'économie matérielle, le groupe Rotor présente ici un état des lieux sans précédent du réemploi des matériaux de construction. Il expose les obstacles qui subsistent, les solutions permettant d'y remédier, illustre le propos d'exemples remarquables et replace cette pratique dans sa dimension historique. Fruit d'une expérience internationalement reconnue, notamment dans le cadre de Rotor Deconstruction, entreprise active dans la valorisation d'éléments de construction de réemploi, cette référence fait également le point sur les dimensions et les perspectives économiques de cette pratique.
    Largement illustré et tout en couleur, ce livre s'adresse aux étudiants et praticiens actifs dans le domaine de la construction (architectes, ingénieurs civils) ou concernés par le réemploi des matériaux de construction (bureaux d'études, commanditaires, pouvoirs publics, consultants en environnement).

  • Le futur énergétique est déterminant quant à l'évolution du modèle urbain, à l'action sur le territoire, sur les projets urbains et sur la ville existante. Et pourtant la technique reste maîtresse alors qu'elle ne compte que pour une part dans la sobriété espérée.

    Cet ouvrage présente des innovations de tous types et présente, acteur par acteur, ce que chacun peut faire isolément et en coopération avec les autres, de l'État à l'individu en passant par l'aménageur, la collectivité, les urbanistes et les acteurs privés.

    Si les ambitions de transition énergétique des territoires sont relativement partagées, les solutions s'inventent au quotidien. Nombre d'acteurs testent des solutions et s'interrogent sur le rôle de chacun pour servir cette ambition.
    Ce sont des explorateurs : ils redéfinissent leur métier en essayant d'imaginer comment utiliser le climat au mieux dans leurs projets, ce que la gestion locale de l'énergie oblige comme nouveaux montages, comment mettre les usagers au coeur de cette révolution.
    Ce sont des mutants : tous sont obligés de sortir de leurs prérogatives et de leurs compétences, ils font émerger une jeune génération de capacité techniques, économiques et décisionnelles nouvelles qui esquissent la nature des acteurs des territoires demain.

    Cet ouvrage novateur montre comment tirer parti de ces innovations pour qu'elles deviennent légion et non l'exception, et analyse l'articulation entre elles pour que l'exceptionnel devienne l'ordinaire.

  • Ayant exposé les procédés de construction de la maison à ossature bois dans deux grands manuels de référence, Yves Benoit a entrepris de détailler une à une les principales étapes de la réalisation. Amorcée avec la dalle bois, cette nouvelle série nous conduira jusqu'à la terrasse en passant par les murs et les planchers et, ici, par la charpente. Les nombreuses techniques de structures bois appliquées à toutes sortes de matériaux permettent d'obtenir une grande variété de charpentes qui, toutes, sont bien adaptées aux maisons à ossature bois.
    La plus classique est la charpente traditionnelle. Généralement réalisée en bois massif, elle exige toutefois l'aménagement de renforts dans les murs. D'autres matériaux peuvent être employés comme le bois massif reconstitué, le bois lamellé-collé et les poutres en I. Faite de bois massif, la charpente industrielle est l'autre type souvent choisi pour des raisons économiques, surtout lorsque les combles ne sont pas aménagés.
    Cette structure est simple à mettre en oeuvre ; les chevrons arbalétriers donnent de grands volumes dont le rampant (dessous de la charpente), visible, ajoute un cachet à l'ensemble. Les toitures terrasses - caractéristiques de l'architecture contemporaine - apportent notamment, lorsqu'elles sont accessibles, une appréciable zone de vie supplémentaire. Moins courantes mais particulièrement adaptées aux formes complexes et courbes, les structures en bois lamellé-collé offrent des possibilités architecturales infinies.
    En procurant à ses utilisateurs une connaissance approfondie des matériaux, des organes d'assemblages et des tables de pré-dimensionnement, ce manuel leur permettra de mettre en oeuvre toutes ces structures dans les meilleures conditions.

  • La maçonnerie ancienne inclut toutes les constructions en pierre et matériaux assimilés (pisé, brique, adobe...) datant d'avant le XXe siècle ; toute intervention nécessite des techniques appropriées, dans le respect des règles en vigueur.
    Après une synthèse portant sur près de vingt siècles de construction ancienne, l'ouvrage présente l'ensemble des matériaux et techniques, puis expose pas à pas les méthodes de calcul et de dimensionnement propres aux édifices anciens. Il s'attache à décrire précisément la phase de diagnostic (approche structurelle, pathologies, etc.) intervenant notamment dans un contexte patrimonial particulièrement délicat (bâtiments classés et ouvrages d'art, édifices religieux, constructions menaçant ruine...).
    Illustré par quelque 500 schémas, coupes, plans et photographies, ce livre est émaillé d'études de cas réels. Les pathologies font l'objet d'une attention particulière, dont un hors-texte en couleur permettant de les identifier précisément.
    Didactique, l'ouvrage fait la part belle aux définitions, synthèses, points sur la réglementation et références documentaires. Un glossaire recense tous les termes et expressions incontournables signalés dans le corps des chapitres.
    Cet ouvrage exhaustif est appelé à devenir une référence pour les ingénieurs et techniciens des bureaux d'études spécialisés, les architectes oeuvrant dans le domaine du patrimoine, les agents des collectivités territoriales et des établissements publics, mais aussi pour les entrepreneurs et les économistes de la construction.

  • Avant toute rénovation ou réhabilitation importante, un diagnostic est indispensable afin d'anticiper les difficultés techniques spécifiques aux bâtiments anciens. Le Guide du diagnostic des structures dans les bâtiments d'habitation anciens décrit les connaissances scientifiques et pratiques nécessaires à l'analyse structurelle des bâtiments résidentiels courants construits avant l'usage massif du béton armé (avant 1914). Ainsi, la reconnaissance du type de bâtiment s'effectue selon une méthode éprouvée et explicitée pas à pas dans la 1re partie de l'ouvrage, à l'aide de très nombreuses planches tirées de traités anciens et de photographies actuelles. La 2e partie expose les spécificités des principaux ouvrages de structure (murs en maçonnerie, balcons, fondations, voûtes, pans de bois, pans de fer, planchers, escaliers, charpentes des combles), avec le détail des calculs de la vérification de la capacité portante de chacun d'eux. La 3e partie analyse les désordres structurels courants (fissurations, tassements, affaissements, cisaillements, flambages, éclatements, ruptures, déliaisonnements, pourrissements, etc.) pour parachever l'analyse du bâti. Enfin la dernière partie récapitule, pour chaque ouvrage, la démarche de diagnostic et la méthode de vérification de la stabilité, illustrées de schémas de calcul et d'une étude de cas. Une annexe fournit les caractéristiques des matériaux (bois, chaux, pierre naturelle, plâtre) et en particulier des métaux (aluminium, cuivre, métaux ferreux, plomb, zinc), selon leur époque de mise en oeuvre. Enrichi de nombreux documents graphiques, photos et schémas de calcul, cet ouvrage sans équivalent s'adresse aux maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre et ingénieurs qui cherchent à identifier les types d'ouvrages bâtis et leurs caractéristiques techniques ou qui veulent assimiler l'approche permettant de réaliser un diagnostic.

  • Véritable référence pour les professionnels du bâtiment, ce livre est le seul existant en France sur les surélévations en bois. Directement concerné par la construction écologique et le développement durable, il répond aux besoins de place des locataires et permet de remettre une habitation existante aux normes énergétiques actuelles.

    Les nombreuses illustrations en couleur et les études de cas existants en font un ouvrage complet et agréable à consulter.

  • Le livre de référence pour construire avec la terre crue.
    La terre crue est un matériau de construction doté de nombreux avantages : elle est abondante, nécessite peu d'énergie pour sa fabrication, ne produit aucun déchet, présente une densité élevée donc des qualités d'inertie thermique, régule l'hygrométrie de l'air intérieur et constitue un isolant phonique performant. Différentes techniques emploient la terre crue comme matériau structurel : le pisé (murs coffrés à partir de banches), la bauge (terre crue empilée), l'adobe (briques associées à de la paille), les briques de terre compressée. Elle peut également être utilisée comme matériau de remplissage et d'isolation dans le torchis, la terre-paille et la terre-copeaux bois. Enfin, elle permet de formuler des enduits. Après avoir détaillé les propriétés du matériau (mécaniques, thermiques, acoustiques, etc.), cet ouvrage décrit la préparation (dosages, qualité), la mise en oeuvre (précautions, outillages, tours de main) ainsi que les techniques constructives traditionnelles et innovantes (remplissage, peintures, construction sèche, etc.). Un dernier chapitre est consacré à la rénovation des bâtiments anciens, grâce à l'analyse des pathologies et de leur traitement. Enrichi de nombreuses photographies et figures, cet ouvrage s'adresse particulièrement aux architectes, maîtres d'oeuvre, maîtres d'ouvrage et artisans soucieux de mettre à profit des savoir-faire qui ont déjà fait leurs preuves.

  • La connaissance des termes techniques est indispensable à la communication entre les différents acteurs du bâtiment : architectes, entrepreneurs, commerciaux, enseignants, futurs propriétaires... Cet ouvrage, qui réunit tous les termes techniques couramment employés dans le domaine de la construction, s'adresse donc à toute personne intéressée de près ou de loin par ce domaine d'activité. Chaque mot retenu fait ici l'objet d'une définition claire et précise. En complément, plus de six cent cinquante illustrations dessinées par l'auteur facilitent la compréhension des sujets traités. Un index alphabétique, situé en fin d'ouvrage, permet de retrouver rapidement une définition.

  • Cet ouvrage développe une réflexion théorique et pratique à partir d'un grand nombre d'opérations de rénovation et réhabilitation de bâtiments existants - Une analyse concrète de nombreux projets permettant un bilan critique des réalités et pratiques existantes - Des propositions permettant de mettre en pratique des solutions avérées - Richement illustré avec des plans de masse et plans de situation, photos avant/après...

    Avec les exigences actuelles de confort et d'efficacité énergétique, mais aussi le manque de terrains pour construire des logements, la réhabilitation de l'habitat collectif, associée à des extensions neuves, est appelée à se développer. Mais quelle place l'architecture y tient-elle ? Bien des réalisations n'en témoignent pas de qualité évidente et les architectes sont encore peu présents dans ce champ supposé par beaucoup peu propice à l'ambition créative. Des opérations font pourtant preuve de réussite sur ce plan, sans avoir été jusqu'alors rassemblées en un bilan critique, qui pourrait constituer un référentiel pour une conception de la requalification.
    Centré principalement sur l'habitat des Trente Glorieuses, cet ouvrage scindé en 3 parties développe une réflexion à la fois théorique et pratique pour la conception architecturale et urbaine de sa requalification.
    La première éclaire les raisons historiques et récentes de l'absence de la réhabilitation dans le champ de l'architecture, puis le contexte actuel favorable à une meilleure reconnaissance.
    La deuxième partie explique la constitution du corpus et sa méthode d'analyse puis compare, thème par thème, des réalisations dont les qualités architecturales sont éclairées dans leurs principes propres, mais aussi replacées par rapport à des données opérationnelles ayant contribué à les produire - de l'immeuble (logement, parties communes) à ses abords immédiats (pied d'immeuble, résidentialisation), jusqu'à l'aménagement urbain lorsque la réhabilitation est associée à l'adjonction d'habitations neuves.
    Enfin, la dernière partie met en évidence des tendances architecturales communes aux diverses opérations du corpus, en jetant ainsi les bases d'une théorisation et en proposant aussi des éléments opératoires pour la conception.

  • L'économie circulaire s'impose peu à peu comme une alternative à l'économie linéaire qui est le modèle économique de notre monde contemporain. En s'appuyant sur une critique de la production architecturale actuelle, l'auteur présente les différents volets de l'économie circulaire et les illustre de cas réels. Écologie industrielle, recyclage et économie sociale et solidaire constituent les principales hypothèses auxquelles conduit son exposé. Articulées entre elles, elles forment un outil qui offrira une approche circulaire aux architectes qui sauront s'en emparer. C'est ainsi que l'économie circulaire appelle une définition actualisée et étendue de l'architecture du XXIe siècle. À l'heure où l'Europe s'interroge sur les orientations quelle veut donner à son développement, cet ouvrage voudrait contribuer à en proposer un mode opératoire urbain.
    />
    L'approche découle de l'expérience professionnelle de l'auteur autant que de son enseignement, ce livre ayant pour origine son cours en cycle master à l'école d'architecture de Paris/Val-de-Seine. Il complète le précédent ouvrage de l'auteur, Architecture et écologie, comment partager le monde habité ?, dans lequel il décrit un horizon architectural et urbain répondant aux nécessités de la transition écologique.

  • Cet ouvrage répertorie l'ensemble du patrimoine industriel dans le paysage français depuis les XVIIe et XVIIIe siècles (comme les salines d'Arc-et-Senans) jusqu'aux dernières réalisations du XXe siècle. Il est divisé par grands thèmes : la métallurgie et la sidérurgie ; la chimie ; l'agro-alimentaire ; les mines...

  • Illustré de nombreuses figures et planches ce traité est un condensé de tout le savoir du dix-neuvième siècle concernant la construction en bois ou en fer des toits, planchers, escaliers, combles et échafaudages dans le civile et le naval ainsi que la construction des grues et machines hydrauliques.

  • Sur près d'un millier d'assemblages en bois répertoriés dans le monde, ce manuel professionnel représente - photos et schémas de construction à l'appui - 250 modèles d'assemblages de charpente connus et employés en Europe.

    Tous ces assemblages ont été redessinés et pourvus de toutes les cotes nécessaires pour qu'ils puissent être immédiatement construits.

    Désormais classique, ce grand livre de référence transmet avec rigueur et précision un savoir-faire gui commençait à se perdre faute de transmission directe entre les charpentiers à l'heure même où, dans la restauration et la préservation des monuments historiques, la restructuration de maisons anciennes mais aussi dans les constructions nouvelles, les assemblages de charpentes naturels connaissent une véritable renaissance.

  • Aujourd'hui, chaque projet d'immeuble d'habitations collectifs - qu'il soit d'origine privée, publique ou à caractère social - bénéficie d'un programme et d'une conception architecturale unique.
    Détails d'immeubles d'habitation collectifs présente les étapes de la conception, la construction et l'aménagement de 23 immeubles d'habitation collectifs contemporains exemplaires parmi les plus originaux et les plus réussis de l'architecture internationale récente.

    Chaque projet analysé propose :
    - une description de la démarche conceptuelle et technique qui caractérise chaque projet ;
    - des photographies d'ensemble ou de détail en couleur ;
    - des dessins et détails de constructions (coupes verticales ou horizontales, axonométries) complétés par des légendes précisant notamment les dimensions et les matériaux utilisés.
    - une synthèse des principales caractéristiques technologiques et innovantes en matière de durabilité.

    Ce livre encyclopédique foisonnant d'exemples tous plus créatifs les uns que les autres constitue une source de références précieuse pour puiser des idées d'aménagement et les réadapter à d'autres projets. Il constitue également une source de références précieuse et une base de données inédite de détails exploitable.

  • Après avoir fait l'historique du montage de l'opération, le livre fait le point sur l'état des connaissances avant le lancement du projet de Montholier Au niveau des matériaux : Si le bois est un matériau de construction connu avec des caractéristiques et des règles de mises en oeuvre clairement définies, le remplissage d'une structure bois par des matériaux premiers ne présente pas de tels référencements.
    -Matériau hygroscopique et parois perspirantes La majorité des matériaux de construction, béton, bois, briques est hygroscopique.
    -Utilisation de la botte de paille comme matériau de construction.
    -Mise en oeuvre de la chènevotte comme matériau de construction.
    Là encore Montholier était l'occasion de vérifier sur une construction instrumentée les connaissances nouvellement acquises.
    -La partie suivante décrit les différentes phases de la construction des maisons.
    -Ensuite, sont tirés les enseignements de ces constructions que ce soit en analysant les essais en laboratoire ou in situ avec un suivi dans le temps.

  • Le cursus des études d'architecture en France comprend un enseignement fort, celui du projet.

    Il s'agit pour les étudiants d'acquérir les notions théoriques et pratiques qui leur permettront de témoigner de leurs aptitudes à concevoir une opération d'architecture puis, en fin d'études, de présenter et de défendre ce projet devant un jury pluridisciplinaire.

    Commun aux vingt ENSA ainsi qu'à l'ESA et à l'INSA de Strasbourg, cet exercice imposé restait diffi cile à préparer avant que le présent manuel ne paraisse. L'accueil que les formateurs, les professionnels et les futurs professionnels ont fait à sa première édition a confirmé qu'il était adapté à la fabrication du projet et son succès a permis de préparer cette nouvelle édition, enrichie et mise à jour.

    L'auteur - qui a réuni dans ce manuel les bases techniques, réglementaires et culturelles indispensables à l'entrée dans les métiers de l'architecture - souhaite mettre les futurs diplômés sur la voie en élargissant l'intégration professionnelle au-delà du seul champ des agences d'architecture. Il entend tout particulièrement initier le projeteur à l'exercice de la recherche conceptuelle en lui faisant prendre conscience des ressources de son sujet.

    On pourra aussi mesurer dans l'ouvrage les valeurs que l'architecture doit soutenir, dans le respect de tous, face aux nouvelles obligations telles que le développement durable ou le renouveau urbain.

  • La relation entre photographie et architecture est aussi ancienne que l'invention de la photographie elle-même. La toute première image photographique jamais réalisée, en 1826 ou 1827, par Joseph Nicéphore Niépce, représente les édifices présents dans la cour de la demeure familiale. Au fil du temps, ces liens se sont développés, instituant progressivement la photographie comme l'outil privilégié des architectes contemporains pour documenter les phases d'un projet ou le résultat final de son exécution.

    Sur la base d'une interaction forte entre texte et images, l'auteur retrace ici l'évolution de la photographie d'architecture, depuis sa conception au XIXe siècle, entre art et source documentaire, et entre production amateur et proto-professionnelle, jusqu'au rôle essentiel qu'elle joue aujourd'hui.

    De Daguerre à Baldus, Moholy-Nagy ou Couturier, et de Viollet-le-Duc à Mies van der Rohe, Le Corbusier ou Pagano, cette référence constitue la première synthèse ample et structurée de l'histoire de l'iconographie photographique d'architecture, des origines à nos jours. Cette édition constitue une version révisée et augmentée de l'édition italienne originale.

  • De Pétra à Baalbek, en passant par Palmyre, la pierre est omniprésente au Proche-Orient. Presque tous les monuments de la région sont issus des carrières et la plupart de leurs caractères techniques sont étroitement dépendants des conditions géologiques et des techniques propres à ces exploitations. Comment imaginer l´usage de mégalithes à Baalbek si la roche locale n´avait présenté que des strates fragmentées et de faible épaisseur ? Si la production en série modulaire des blocs des fortifications hellénistiques de la côte méditerranéenne a été décidée, c´est grâce à la relative homogénéité des grès dunaires. L´absence de colonnes monolithes en gypse dans les sites de la vallée de l´Euphrate syrien ne tient pas à une décision architecturale, mais à l´impossibilité d´extraire de longs monolithes dans cette roche. La bichromie des monuments d´époque islamique se trouve essentiellement dans les zones géologiques où l´on peut extraire, à peu de distance, du calcaire clair et du basalte. Les pierres décoratives importées de diverses contrées présentent également des aspects spécifiques à leur type de gisement et à leur mode d´exploitation. Tel est le cas des colonnes de marbre cipolin dont l´esthétique finale est déjà déterminée, dès la carrière, par la manière d´isoler leur volume dans la masse rocheuse en anticipant la position de leurs veines vertes et grises.
    Par ailleurs, que sait-on sur les carriers antiques et médiévaux de la région ? Très peu de chose, si l´on en juge par l´extrême rareté des études historiques et archéologiques qui abordent ce thème. Les sources antiques et médiévales sont quasiment muettes à leur sujet. Les archéologues les assimilent souvent aux mineurs qui ne font que briser la roche pour en extraire le minerai sans intervenir sur la suite du processus de fabrication, alors que les carriers sont, au contraire, en interrelations étroites avec les chantiers de construction : ils exécutent les commandes après avoir défini pour les constructeurs, les possibilités techniques et esthétiques de la production de leur carrière. La rareté des informations sur les carrières de pierre tient d´abord au manque de sensibilisation des archéologues à leur sujet : peu connaissent la problématique archéologique des chantiers d´extraction et les résultats potentiels que peut apporter leur fouille stratigraphique. Les méthodes de fouille doivent être également adaptées aux carrières. Mais, dans la périphérie des zones urbaines, face à la transformation rapide des anciennes carrières en dépotoir, il est indispensable d´engager des prospections et des inventaires. Ces investigations doivent être accompagnées de descriptions précises des structures rocheuses encore visibles dans ces sites. Il existe pour cela un vocabulaire bien spécifique à ce domaine mais très mal connu, aussi bien en français qu´en arabe.
    L´objectif du présent ouvrage est de proposer un outil linguistique et technique illustré afin d´élargir les recherches dans cette discipline, où elles ne sont qu´embryonnaires. La technicité du sujet impliquait la présentation de nombreuses illustrations et une édition en format réduit pour faciliter l´usage de ce glossaire sur le terrain. Malgré tous nos efforts en vue de l´exhaustivité, il restera néanmoins quelques lacunes, dont nous prions les lecteurs de bien vouloir nous excuser.

  • Le béton permet d'obtenir une variété importante d'aspects et de couleurs, offre une large palette de possibilités esthétiques. Sa surface peut être lisse ou rugueuse, en creux ou en relief et même reproduire des motifs décoratifs. Ses caractéristiques techniques permettent la réalisation d'une multitude de formes des plus simples aux plus innovantes.
    Cet ouvrage présente les étapes de la conception, la construction et l'aménagement de 49 bâtiments contemporains exemplaires en béton parmi les plus originaux et les plus réussis de l'architecture internationale.
    Chaque projet analysé propose :
    - une description de la démarche conceptuelle et technique mise en oeuvre par l'architecte ;
    - des photographies d'ensemble ou de détail en couleur ;
    - des dessins et détails de construction (coupes verticales ou horizontales, axonométries) complétés par des légendes précisant notamment les dimensions et les matériaux utilisés.

    Aujourd'hui, chaque projet de construction en béton - qu'il s'agisse d'établissements culturels ou d'enseignement, commerciaux ou résidentiels - bénéficie d'un programme et d'une conception architecturale unique.

    Ce livre encyclopédique foisonnant d'exemples tous plus créatifs les uns que les autres constitue une source de références précieuse pour nourrir l'imagination des designers puiser des idées d'aménagement en les réadaptant à d'autres projets. Il constitue également une base de données inédite de détails exploitables.

empty