• « C'est en découvrant le parc de Versailles que je suis devenu un amoureux des arbres. Je n'avais certes pas attendu mon entrée dans la vie active pour les aimer, mais je ne les regardais pas attentivement, ils faisaient simplement partie de mon décor. Quand je suis devenu jardinier en 1976, il m'a été demandé d'en planter d'abord quelques-uns, puis beaucoup. C'est à ce moment-là que j'ai tout voulu savoir sur eux : leur terre natale, l'origine de leurs noms, les propriétés médicinales de leurs feuilles, la couleur des fleurs et la saveur des fruits.
    Le monde des arbres est vraiment extraordinaire. Pas un mois ou presque sans apprendre une information sur ces végétaux capables de vivre mille ans et plus.
    Les arbres m'ont transmis l'envie d'éternité. Ils m'ont donné comme pouvoirs la patience, la sagesse, et une idée de l'immortalité. »

  • Ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent, découverte d'un monde inconnu.

    Les citadins regardent les arbres comme des « robots biologiques » conçus pour produire de l'oxygène et du bois.
    Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d'un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement « Bois Wide Web ».
    La critique allemande a salué unanimement ce tour de force littéraire et la manière dont l'ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.

  • Bestseller en Allemagne dès sa sortie, en cours de traduction dans  le monde entier.Une grande campagne de communication nationale.Paru en 2017, La Vie Secrète de arbres est la meilleure vente Essai avec plus de 650 000 ex. vendus.

  • Chêne majestueux, hêtre millénaire, séquoia immense, les arbres abritent la vie, nous couvent de leurs ombres et nous font profiter de leurs ports magnifiques. Ils marquent notre quotidien de leur présence obstinée, inébranlable, de leur éternité végétale. A l'échelle de l'homme, l'arbre est immortel.
    Dans la peau d'un arbre perce les secrets de ces géants. Grâce à Catherine Lenne, l'ouvrage propose un contenu riche, appuyé sur les dernières recherches et accessible à tous. Les photographies de l'auteure et les illustrations choisies complètent le texte et facilitent la lecture.
    Cette mine d'informations arboricoles ravira les curieux de nature.

  • Nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier le charme et le calme d'une balade en forêt ou en campagne... Pour autant, connaissons-nous vraiment les arbres et arbustes qui nous entourent ? Apparence générale, forme des feuilles, écorce, localisation, infos utiles... grâce à ces 70 fiches d'identification, les arbres n'auront plus de secrets pour vous !
    Chaque fiche est illustrée avec un dessin très précis de la silhouette de l'arbre, de ses feuilles et ses fruits pour le reconnaître en un clin d'oeil.
    D'un tout petit format, ce livre tient dans une poche pour être le compagnon idéal de toutes vos excursions.

  • La vie des arbres

    Francis Hallé

    • Bayard
    • 13 Février 2019

    Francis Hallé raconte dans ce beau texte sa passion pour les arbres. La science des arbres, il la possède ; la beauté des arbres, il la contemple ; l'ingéniosité des arbres et leur faculté de se sortir de toute situation difficile, il s'en émerveille ; leur manière d'occuper l'espace, il ne cesse de l'observer. Il sait pourtant que les arbres sont loin d'avoir révélé tous leurs mystères.
    Son propos est aussi celui d'un spécialiste de l'écologie, notamment tropicale, sa passion l'ayant mené dans de nombreux pays à travers le monde, jusqu'aux Tropiques. Il est aussi un ardent défenseur des forêts primaires, jamais exploitées par l'homme, qui ne représentent plus que 5 % des forêts de la planète. Il est grand temps de lire Francis Hallé.

    L'auteur : Francis Hallé est botaniste, biologiste et dendrologue (spéciliste des arbres). Il a étudié particulièrement les forêts tropicales. Il a publié de nombreux livres, notamment "Plaidoyer pour la forêt tropicale", Actes Sud, 2014 et "Plaidoyer pour l'arbre", Actes Sud, 2005. Il est l'initiateur de l'exploration "Le radeau des cimes" qui étudie la canopée des forêts du monde.

  • Cet ouvrage, somptueusement illustré, présente plus de 200 espèces d'arbres et arbustes présents en France. Pour chacune d'elles, sont décrites avec précision les caractéristiques des différentes parties de l'arbre (silhouette, écorce, rameaux, bourgeons, fleurs, fruits, feuilles...). Le guide est ainsi utilisable en toutes saisons. Des planches couleurs illustrent toutes les espèces et présentent non seulement les silhouettes, mais également plusieurs éléments de détails (comme les feuilles, systématiquement reproduites). Sous-espèces, variations et espèces proches sont décrites elles aussi, et de nombreuses sous-espèces sont illustrées.
    La clef de détermination, précise et efficace, comprend des centaines de croquis couleurs. Grâce à la richesse de ses illustrations originales, ce guide se feuillette pour le plaisir des yeux ou de la découverte.

  • A l'attention des élus et des collectivités publiques, un petit cours sur l'arbre, sa gestion, sa culture, son rôle dans la ville, afi n qu'il ne soit pas menacé par l'incompétence, le souci de rentabilité, le principe de précaution, le mépris de tout ce qui vit, quand ce n'est pas tout cela à la fois. Plaidoyer pour l'arbre des rues et des parcs.

  • De l'ombre des jardins à la flambée dans l'âtre, de l'aspirine aux pneus d'avion, du bois de lit au papier de ce livre, il y a peu de domaines de notre vie où l'arbre n'ait sa place, avec la discrétion qui le caractérise.
    Et s'il est à ce point notre partenaire dans l'entreprise souvent hasardeuse qu'est la vie sur la Terre, n'est-ce pas aussi parce que nous partageons avec lui d'impérieux intérêts : lumière et eau, fertilité des sols, espace et chaleur oe
    Qu'est donc au fond ce compagnon quotidien ? Comment définir cette forme de vie extraordinairement ancienne, au modèle architectural aussi singulier que rigoureux, et capable de grandes prouesses ? Ecartant volontairement tout anthropomorphisme, mais n'oubliant jamais ce que nous devons à l'arbre, Francis Hallé pose ici les bases d'une analyse structurale et fonctionnelle de ce végétal multiforme. L'arbre, en effet, se décline, surtout dans les contrées tropicales, en un nombre illimité d'espèces dont beaucoup restent à découvrir.
    Des arbres donc. Au long de vivants et minutieux portraits - ceux par exemple du Durian, des Eucalyptus ou de l'Hévéa -, l'auteur relate l'intense dialogue de certaines espèces avec l'homme et révèle la profonde et encore mystérieuse "altérité" de l'arbre, si différent de l'homme, lui ayant tant apporté et ayant si peu reçu en retour.
    Plaidoyer pour l'arbre et son altérité, mais également plaidoyer pour l'homme. Car quand l'auteur défend l'idée que l'homme a contracté vis-à-vis de l'arbre une dette fondamentale, c'est pour mieux dire combien notre héritage arboricole et sa rassurante et exemplaire présence à nos côtés font de nous des êtres plus humains.

  • Dans son premier opus Maurice Reille nous a livré un Dictionnaire visuel de botanique sans équivalent, salué par la presse pour la beauté des images, l'érudition de l'auteur et le fait qu'il soit parfaitement accessible à tous.



    Dans ce second livre, il se consacre aux arbres et arbustes. À travers 320 pages et 1?600 photographies, il nous fait découvrir les arbres et les arbustes qu'on rencontre communément dans la nature, en forêts mais aussi dans les parcs, en France et dans les pays limitrophes.



    Cet ouvrage est, comme le premier, d'une richesse iconographique inégalée.

    Pour chaque espèce décrite, il présente en image le port de la plante et les feuilles (avec tous les détails permettant une identification visuelle et sûre), mais aussi ses fleurs, ses fruits, son écorce et de nombreux autres détails caractéristiques.



    À noter : l'ouvrage organisé en deux grandes parties - les conifères (gymnospermes) et les feuillus (Angiospermes) - inclut les espèces poussant en région méditerranéenne.





    . Un livre sans équivalent.

    . De la botanique non rébarbative, avant tout visuelle.

    . Des images démonstratives associées à des légendes pertinentes.

    . Plus de 1600 photos .

  • Cet ouvrage, qui confronte les derniers acquis de la science aux traditions ou croyances relatives aux arbres, montre combien les arbres contribuent à «enchanter» le monde et combien notre futur est lié au leur.

  • Sans les champignons, l'Homme n'aurait jamais existé. Il y a 410 millions d'années, ils ont facilité la colonisation des continents par les plantes puis la naissance des forêts. Demain, ils nous aideront à atténuer les effets désastreux des changements climatiques sur les écosystèmes forestiers. Les arbres ont passé un pacte secret avec ces êtres microscopiques aux pouvoirs étonnants, ni animaux, ni végétaux.
    Prospecteurs, mineurs et commerçants, de nombreux champignons ont noué des relations avec leurs arbres partenaires qui fonctionnent selon la règle du "donnant-donnant". Imaginez sous vos pieds, un monde invisible parfois secoué par des conflits féroces où les alliances durables sont le garant de la survie. Un univers souterrain où s'interconnectent les arbres et les champignons pour créer d'immenses réseaux de communication et d'échange de nourriture.
    Au fil de ses balades en forêt, des Vosges aux portes de l'Arctique, Francis Martin nous raconte avec passion les dernières découvertes scientifiques sur cet incroyable univers "intelligent".

  • Partant du principe qu'on ne voit bien que ce qu'on nous a appris à observer, ce livre éduque notre regard. Savoir interpréter une forme particulière, la présence de branches mortes et de racines ou encore lire les écorces, permet en effet de comprendre les arbres, c'est-à-dire de retracere leur histoire, connaître leur état actuel et prévoir leur évolution probable.

  • Un beau livre inspiré sur la biologie et l'histoire de l'arbre, pilier de la vie sur Terre, par un expert reconnu dans leur protection.

    L'arbre est au coeur des considérations actuelles. On s'inquiète pour son avenir, auquel on lie le nôtre. On s'intéresse à son mode de vie, révélant des formes de communication ou de coopération. Certains recherchent une énergie vitale à son contact quand d'autres s'émerveillent du formidable pouvoir qu'il recèle. L'arbre produit la matière vivante et contribue à la production du gaz de vie qu'est l'oxygène. On semble découvrir aujourd'hui que la vie sur Terre deviendrait impossible en son absence.

    Cet ouvrage propose de s'arrêter un instant sur les états de l'arbre, ses formidables capacités, les relations avec les hommes et l'ensemble du monde vivant. Il fait le point sur les découvertes récentes qui ouvrent de formidables perspectives biologiques. L'auteur établit une chronique issue de son expérience de biologiste et de passionné de nature. Il s'appuie sur le plaisir qu'il a toujours développé pour transmettre ses connaissances aux autres et sur son rôle de président de l'association ARBRES, consacrée à la protection des arbres remarquables.

  • Par la puissance de son réalisme, cet ouvrage procure un sentiment de proximité et d'émerveillement, et, comme l'indique Francis Hallé dans la préface, "nous voyons enfin les arbres et arbustes de nos régions comme ils sont réellement, représentés avec une précision et une sensibilité telles que leur identification devient aisée et presque immédiate". Cette nouvelle édition est augmentée d'une vingtaine de dessins et d'un texte introductif sur le lien entre l'arbre, l'agriculture et l'environnement.

  • Observer et identifier les hôtes de 60 arbres et arbustes.

    Feuilles, écorces, racines, graine offrent des opportunités de colonisation à de multiples hôtes : végétaux, bactéries, champignons, insectes, oiseaux et bien d'autres animaux. Ce guide très illustré détaille les interactions complexes, parfois bénéfiques et parfois néfastes, que les arbres et arbustes entretiennent ainsi tout au long de l'année avec leur milieu.

    Certaines astuces s'avèrent à la fois amusantes et ingénieuses, comme cette fourmi qui établit sa colonie dans un gland ou ces larves de coléoptères qui creusent des galeries dans l'écorce.

    Ces relations complexes d'interdépendance ou de cohabitation, le jeu des influences, les multiples formes de colonisation et les périodes idéales d'observation sont décrits ici avec entrain et érudition.

    Un aperçu captivant de la diversité de la nature et de ses incroyables stratagèmes.

  • Les arbres sont innombrables, ils marquent les paysages sous toutes les latitudes, aussi bien dans les campagnes qu'en milieu urbain où ils sont liés organiquement à la respiration des villes. Nous vivons parmi eux sans toujours les distinguer les uns des autres. Or, il y a beaucoup à apprendre de l'arbre - des arbres, de leurs variétés et de leurs nuances. Ils nous enseignent qu'il n'y a jamais de fin à ce que l'on peut voir, si l'on regarde une racine qui devient un tronc fait de branches et de rameaux porteurs de feuillage.
    L'auteur connaît bien les arbres, s'étant investi dans l'activité de sauvegarde et de conservation d'un parc paysager. Cette proximité avec ce qu'il est convenu d'appeler La matière des arbres lui permet d'en parler avec une certaine intimité comme en ont parlé, avant lui, nombre de grands écrivains auxquels les arbres doivent leurs plus belles évocations.
    Témoin sensible de leur vie, son essai initie le lecteur à ce qui fait, au rythme des saisons et selon les essences, leur spécificité botanique, « cette force sourde et mystérieuse qui est en eux et les tient debout, qui monte dans leurs branches et se répand dans leurs fibres. » Sa passion pour les arbres en fait le fin descripteur du parc d'agrément au sein duquel il les côtoie chaque jour. Ce lieu de vie mais aussi d'observation et d'étude est à l'origine de nombreuses notes personnelles prises alors que la nature arborescente suscite ses émerveillements.

  • Partez à la découverte de près de 120 arbres, tous plus remarquables les uns que les autres. Vous avez rendez-vous avec l'olivier millénaire qui s'épanouit à Roquebrune-Cap-Martin, avec les majestueux pins de l'étang de Hanau dont les cimes, à plus de 50 mètres, semblent caresser le ciel. Vous rendrez visite aux deux chênes perchés sur le toit d'un pigeonnier dans les Côtes-d'Armor...
    Les plus vieux, les plus imposants ou encore les plus insolites, racontent une partie de notre histoire, colportent des légendes, incitent à la contemplation.
    Pour chaque arbre, un plan d'accès permet de le situer précisément.
    Naturaliste passionné, Georges Feterman a exploré les coins et recoins de France pour livrer une édition revue et augmentée par de nouvelles photos, de nouveaux textes et des plans d'accès de son ouvrage Arbres extraordinaires de France.
    Une invitation au voyage au plus près de la nature !

  • En observant bien les variétés d'arbres fruitiers, on découvre qu'elles sont toutes différentes et que chacune d'entre elles possède un type de ramification puis de fructification particulier. Cette organisation naturelle, libre est la plus harmonieuse et la plus efficace en matière d'édification de l'arbre puis d'induction de la fructification (rapidité de la mise à fruit et équilibre entre croissance annuelle et fructification). La volonté de faire rentrer de force la variété dans une forme géométrique détruit sa façon naturelle et particulière de ramifier et de fructifier. Elle oblige l'homme à maintenir chaque année, artificiellement, un équilibre précaire entre les lieux où s'expriment la croissance et les lieux où se développent la fructification qui se dissocient au lieu de collaborer. Plus sévère est la taille, plus dominant est « l'arbre » alors que la formation de la fleur, son induction puis son évolution vers le fruit, seront incertains et incomplets. Si nous respectons cette construction naturelle de l'arbre puis son mode de fructification, nous n'imposerons plus de tailles artificielles de formation puis de fructification. Nous interviendrons comme des éducateurs, en favorisant les caractéristiques de chaque variété. Cette vision doit provoquer en nous un contrôle de nos « réflexes sécateurs » que nous avons acquis par atavisme. Vouloir ramener systématiquement le fruit sur le centre de l'arbre ou arrêter l'arbre en hauteur avec le sécateur sont autant de pratiques, d'interventions instinctives et destructrices, non respectueuses de la nature et qui n'ont aucune signification physiologique. Dans cet ouvrage, 15 espèces différentes sont traitées. Ne plus tailler les arbres fruitiers pour obtenir en priorité une forme géométrique et structurée mais les accompagner dans leur développement naturel pour obtenir une mise à fruit rapide et de bonne qualité est le but que se sont assignés 24 auteurs et collaborateurs qui se sont regroupés pour traiter chacun d'une espèce particulière sur laquelle leur expérience est irremplaçable.

  • Le noyer est souvent un vieil arbre qui dresse sa silhouette à la croisée des chemins et dispense généreusement son ombre au coeur de l'été. Quand il livre ses fruits à l'automne, mystérieusement ciselés et enchâssés dans leur coque dure, c'est que vient l'heure des longues soirées où l'on grignote sans fin les cerneaux. A sa mort, son bois devient placage ou placard, armoire ou berceau. Si vous êtes né entre le 24 et le 30 avril ou entre le 24 octobre et le 11 novembre, le noyer est votre arbre tutélaire, selon le calendrier celtique. Symbole de richesse et d'abondance, cet arbre solitaire nourrit la communauté des hommes.

  • Debout près des maisons, les pieds dans la rocaille et la cime tendue vers les étoiles, les cyprès à la sombre ramure arriment fièrement le Midi dans son ciel. Plantés tout droit, dans l'air vibrant, ils chantent de toutes leurs cigales l'ivresse d'un éternel juillet, et quand on les rencontre, immobiles et silencieux, au bord des tombes, c'est qu'ils bercent dans leurs bras de verdure les peines des vivants.
    Bien campés sur leur socle, puissamment racinés, ils savent calmer le mistral qui déboule en sifflant le long de la vallée du Rhône. Ils savent aussi orner les parcs, les beaux jardins de roses d'Orient, et bien des paysages de Toscane, de Turquie ou de Grèce doivent au cyprès si simple une bonne part de leur inimitable charme.

  • Le geste du greffeur semble souvent complexe et obscur. Il demande en fait une véritable connaissance de certaines espèces réputées difficiles comme le noyer. Cet ouvrage lève le voile sur cette technique qui recouvre souvent une part de mystère. La première partie de l'ouvrage concerne le greffage et les techniques actuelles. Le livre tient sa spécificité dans la présentation de nombreuses greffes sous forme de photographies et de dessins scientifiques. Le photographe Pierre Tétrel et Evelyne Leterme se sont attachés à décomposer chaque geste afin de le montrer d'une manière simple et précise. Chaque ensemble de photographies est complété par des dessins d'une extrême justesse scientifique et d'une grande finesse de trait, qui apportent une vision plus globale de la technique. La seconde partie recouvre les techniques de plantation, et tient compte des améliorations apportées dans les vergers ces quarante dernières années et utilisées pour protéger le mieux possible le système racinaire. Cette nouvelle édition a été totalement réactualisée à la lumière des dernières recherches sur le greffage (notamment la deuxième partie sur la plantation). Des points spécifiques ont été plus particulièrement augmentés : sur la physiologie de la greffe et de la cicatrisation, les périodes d'application des greffes, le surgreffage du châtaignier et de la vigne

  • Les peuplements naturels d'ifs n'existent pratiquement pas : le plus souvent planté, l'if est d'une longévité exceptionnelle, et son feuillage d'un vert profond en a fait un symbole d'éternité. Arbre de tous les extrêmes, arbre de paradoxes et de mystères, il peut être toxique, voire mortel, mais depuis peu il s'est aussi révélé source de vie en fournissant une substance susceptible de soigner certains cancers. Si vous êtes né entre le 3 et le 11 novembre, l'if est votre arbre tutélaire, en même temps que le noyer, selon le calendrier celtique. La place de l'if reste ainsi secrète : célébré par les Celtes, cet arbre demeure un symbole de résistance et d'au-delà.

  • Il n'existe que quatre espèces de cèdres de par le monde, toutes habitantes des régions montagneuses : le cèdre du liban, le cèdre de l'atlas, le cèdre aux longues branches souples qui pousse dans les montagnes de l'himalaya et le très précieux cèdre de chypre qui ne pousse nulle part ailleurs que dans cette minuscule république.
    Si vous êtes né entre le 14 et le 23 août, ou entre le 9 et le 18 février, le cèdre est votre arbre tutélaire selon le calendrier celtique à l'image de leur arbre, les natifs du cèdre sont des gens solides, dotés d'une grande force intérieure qui les fait triompher des obstacles.

empty