Littérature traduite

  • Dans cet essai, le sociologue et philosophe américain George Marshall propose une nouvelle approche à l'une des plus épineuses questions de notre temps : alors que le réchauffement climatique se manifeste par un nombre croissant de signaux, comment se fait-il que nous puissions encore ignorer son impact sur notre planète ? Il a découvert que nos valeurs, nos opinions, nos préjugés ont leur vie propre. Par le biais d'histoires vécues et sur la base de longues années de recherches, Marshall soutient que ce qui nous amène à nier notre responsabilité dans les changements climatiques repose sur la manière dont nos cerveaux sont formatés. Après avoir assimilé ce qui stimule et menace notre intellect et nos motivations, l'auteur nous amène à envisager le changement climatique comme un problème soluble.

  • Après avoir théorisé la Troisième Révolution industrielle, Jeremy Rifkin développe son grand projet de New Deal vert mondial. Il s'agit d'un véritable plan de transformation de la société pour faire face au changement climatique en construisant un monde post-énergies fossiles.

    Jeremy Rifkin, qui travaille main dans la main avec les gouvernements pour promouvoir cette nouvelle donne verte - aux États-Unis, en Europe ou en Chine - propose un véritable mode d'emploi. Un manuel de transition globale qui permettrait de produire 100 % de l'électricité à partir de sources propres et renouvelables ; d'améliorer et d'augmenter l'efficacité du réseau énergétique, du réseau des transports ou du secteur du bâtiment ; d'investir dans la recherche et le développement de technologies vertes ou de proposer de nouveaux emplois nés de cette nouvelle économie.

    Le temps nous est compté et le consensus scientifique ne peut plus être remis en question : le dérèglement climatique dû à l'homme et issu de la combustion de matières fossiles va mener l'humanité à la sixième grande extinction de la vie sur Terre.

    Mais partout les solutions existent et sont à notre portée. Aujourd'hui, les intérêts des dirigeants politiques, économiques et financiers convergent avec ceux des citoyens : c'est ce que démontre le célèbre prospectiviste.

    Voici un ouvrage particulièrement documenté qui redonne de l'espoir et plus que jamais l'envie d'agir pour la planète.

  • Les mobilisations citoyennes historiques provoquées par un pro­jet de taxe carbone injuste et opaque l'ont bien montré : la question écologique ne peut pas être pensée sans la question sociale.

    L'impératif de justice sociale doit donc devenir la boussole de la transition climatique.

    À ce titre, le projet de dividende carbone élaboré par James Boyce est une stratégie transparente, efficace et crédible pour préserver durablement un environnement sain pour tous, tout en assurant une politique de redistribution juste et équitable. Elle propose de donner un prix au carbone afin de limiter les émissions de CO2 mais surtout d'en répartir les recettes fiscales sous forme de dividendes égaux pour toutes et tous. Concrètement : un bonus-malus reversé directement à chaque citoyenne et citoyen qui contribue­rait à atténuer à la fois la crise climatique et la crise des inégalités !

    Fondée sur le principe que les dons de la nature nous appar­tiennent en commun, et non aux entreprises ou aux gouverne­ments, cette « taxe carbone juste » est portée par l'un des meilleurs spécialistes au monde de l'économie politique de l'environnement. Avec son Petit manuel de justice climatique à l'usage des citoyens, Boyce explique tout simplement comment réussir la transition in­dispensable du xxie siècle.

  • Ce livre s'adresse à toute personne désirant préserver l'endroit où elle vit, la Terre, et se battre pour un monde où l'homme vivrait en harmonie avec la nature. En s'appuyant sur «L'Art de la guerre» de Sun Tzu, le« Gorin No Sho» ou «Traité des cinq roues» de Miyamoto Musashi, sur la philosophie des médias développée par Marshall McLuhan ainsi que sur son expérience de terrain, Paul Watson, cofondateur de Greenpeace et capitaine du Sea Shepherd, désigné par le «Time Magazine» comme l'un des héros écologistes du XXe siècle, actualise ici son guide de stratégie générale et la philosophie biocentrique (par opposition à l'anthropocentrie) qui en découle.

  • Ce livre étudie et recense les cent solutions les plus efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique : il aborde l'historique, le fonctionnement, la relation coût-économie ou l'impact carbone, en même temps qu'il décrit les impacts positifs de ces actions sur le monde financier, les relations sociales et l'environnement. Le but de cette analyse est de déterminer si nous pouvons réellement inverser la tendance d'accumulation de gaz à effet de serre d'ici trente ans.  

  • Pour faire face aux multiples crises qui menacent aujourd'hui l'avenir de notre planète et de l'humanité, il faudra changer de paradigme agricole. L'agriculture biodynamique, qui remporte un succès croissant, peut contribuer de façon originale à cette nouvelle orientation : cet ouvrage permet de mieux comprendre son origine, ses fondements, mais surtout son potentiel pour l'avenir.  

  • Un jour de 2007, Pam Warhurst assiste à une conférence sur l'état de la planète. Elle écoute les discours se succéder et pense : «Ça fait des années que j'entends les gens dire que la planète va mal, que l'économie va mal, mais je ne vois jamais personne faire quoi que ce soit.» Pam habite Todmorden, une ville du Nord de l'Angleterre qui a subi de plein fouet la désindustrialisation. Elle cherche ce qu'elle pourrait faire pour aider à résoudre le problème, lorsque lui vient une idée : pourquoi ne pas proposer aux habitants de planter des légumes en pleine ville ? N'importe où, dans des bacs, dans des parcs. Et si changer la société commençait simplement par nous parler et faire pousser notre nourriture ? En quelques mois, puis quelques années, elle va sans le savoir lancer un mouvement qui se répand bientôt dans quatre-vingts autres villes du Royaume-Uni, plus de quatre cents en France et des centaines d'autres dans le monde. Un mouvement qui, au travers de l'alimentation, propose de relocaliser l'économie et le pouvoir. Des visiteurs viennent désormais du Japon, d'Australie, d'Afrique pour analyser le phénomène. Cet ouvrage raconte, de l'intérieur, l'histoire de ces personnes toutes simples, qui, en se rassemblant aussi joyeusement qu'intelligemment, ont inspiré une dynamique mondiale qui n'a pas fini de faire parler d'elle.

  • Fécondité de la terre et Le Visage de la Terre sont deux textes fondateurs de l'agronome allemand Ehrenfried Pfeiffer, l'un des pionniers de l'agriculture biodynamique et biologique.
    Fécondité de la terre, paru en 1938, présente une méthode pour conserver ou rétablir la fertilité des sols, et invite à considérer la ferme comme un organisme vivant, diversifié et autonome.
    Paru quatre ans plus tard, Le Visage de la Terre montre comment, par l'observation du paysage et de la végétation, il est possible de diagnostiquer la qualité des sols et les dégradations dont ils font l'objet (qu'il s'agisse d'agriculture intensive, de déboisement, d'érosion...), puis d'y remédier.

empty