Assor Bd

  • Une nouvelle vision des Gaulois est aujourd'hui rendue possible grâce à l'archéologie. C'est en s'appuyant sur les dernières découvertes et en consultant les meilleurs spécialistes français de l'âge de Fer, que les auteurs ont conçu cette BD.

    Abordant le territoire des Senons, en guerre contre les Bellovaques, Un jeune prince Picton va sauver la fille du roi des Senons et se trouver aspiré dans un cycle infernal d'évènements.

  • "Nous, les femmes, ne pouvons prendre aucun plaisir que n'approuve l'honneur et ne devons chérir que celui que notre père a choisi pour nous".

    C'est sur ce principe moral rigoureux que s'appuie Névéna pour justifier sa conduite auprès d'Agris. Conduite surprenante en effet car, si son coeur la pousse, dans un irrésistible élan, vers le jeune homme, la raison au contraire, lui impose de fuir sa présence et de rester fidèle aux engagements pris pour elle, par son père, envers le noble Casticos.

    Et pourtant, Agris aurait bien besoin de son soutien car, en ce début de printemps, poussées par l'ambition du traître Cammundantos, trois armées marchent de concert contre les Sénons. Ces derniers, qui ne peuvent compter que sur le concours des Meldes et des Parisii, semblent dans l'impasse, d'autant plus que leurs alliés Éduens tergiversent pour venir à leur secours. C'est d'ailleurs pour tenter de les convaincre que le druide Dumnos dirige une ambassade chez eux. Cela sera-t-il suffisant ?

    Nous sommes au début du printemps 219 av. J.-C.. À ce moment-là, en Espagne, le Carthaginois Hannibal vient mettre le siège devant la ville de Sagonte, alliée des Romains.

  • Janvier 1068, il y a moins d'un mois que Guillaume Ier, roi d'Angleterre, est de nouveau sur le sol anglais, après son séjour en Normandie, que déjà la révolte gronde.
    Exeter à l'ouest du royaume, Exeter, où s'est réfugiée Gytha Godwin, la mère du roi Harold, entre en rébellion. La cité ne résistera pas longtemps. Après la capitulation d'Exeter, le duc-roi décide de pérenniser sa présence militaire encore plus à l'ouest. Robert de Penthièvre et Robert de Mortain investissent le territoire de Cornwall, pendant que lui-même pacifie le Devon. En février, des révoltes sporadiques éclatent dans le Gloucestershire.
    Guillaume Fitz-Osbern rejoint le souverain pour étouffer dans l'oeuf l'insurrection. Ces révoltes n'ont pas de véritable chef, aussi, les Gallois ne bougent pas, pensant que la véritable révolte partira de York en Northumbrie. Après les fêtes pascales, tout s'accélère, Mathilde, duchesse de Normandie, débarque en Angleterre. Quelques jours auparavant, à York, l'archevêque n'a pu apaiser les Northumbriens, Guillaume apprend également qu'Edgar l'aetheling, le seul héritier légitime pour les anglo-saxons comme pour les anglodanois, s'est réfugié en Ecosse, à la cour du roi Malcolm.
    Le 11 Mai, l'évêque Ealdred, archevêque d'York, sacre Mathilde, Reine d'Angle-terre, à Westminster.

  • Les faits relatés par la Chronique anglo-saxonne sont sans ambiguïté : une " grande armée de païens " débarque en Est-Anglie en 866 et, l'année suivante, chevauche vers le nord de l'Angleterre et pénètre dans York.
    La Northumbrie est alors en proie à la guerre civile, le roi Osbrith a été déposé et remplacé par Ella : mais les deux rois rivaux s'allient pour reprendre la ville aux Vikings, en vain, ils périssent ensemble au combat. A partir de ce contexte historique s'est forgée très tôt une tradition mettant en scène le fascinant Viking danois Ragnar aux braies velues ainsi que ses fils non moins remarquables.
    En attribuant à Ella la mort de leur père dans une fosse aux serpents, la vengeance devenait le motif de leur invasion de l'Angleterre. L'intérêt littéraire porté à Ragnar s'est alors développé de concert avec celui que suscitaient les exploits guerriers d'lvar sans os, Björn flanc de fer ou encore Sigurd serpent dans l'ceil. Cette tradition a dû voir le jour parmi les colons scandinaves de Northumbrie : elle leur permettait, selon toute évidence, de fournir une explication acceptable de la fondation du royaume viking d'York et de s'assurer une certaine légitimité sur les terres conquises d'Angleterre.

  • Au milieu du troisième siècle de notre ère, l'Empire romain traverse la plus grave crise de son histoire. En occident, les armées du Rhin nomment empereur leur général Postumus dont l'autorité est de suite reconnue par les provinces de Gaule, de Bretagne et de Germanie. Cet Empire, qui perdurera une quinzaine d'année, est désigné par l'Histoire sous le nom d'Empire gaulois. La tâche n'est pas simple pour Postumus qui doit à la fois restaurer l'économie de ses provinces tout en assurant leur défense face aux poussées barbares et à celles des troupes de Gallien. L'économie, fer de lance du redressement, est justement menacée de l'intérieur par une recrudescence de diffusion de fausse monnaie.
    Postumus charge alors un enquêteur spécial d'élucider ce problème.

  • Oxford, le 8/9/1157 naît Richard. Fils de Henri II Plantagenêt et d'Alienor d'Aquitaine. De sa mère, il garde le goût pour les arts, le raffinement et aime particulièrement le Sud-Ouest de la France. De son père, il reçoit les qualités de soldat et le souverain qu'il deviendra plus tard.

  • " L'emporté Amauri alla trouver Foulques, comte d'Anjou, son neveu.
    II l'engagea par des insinuations adroites à marier sa fille Sibylle à Guillaume, fils du duc Robert... Galeran, comte de Meulan, Guillaume de Roumare, Hugues de Montfort, Hugues de Neuf-Châtel, Guillaume Louvel, Baudrai de Brai, Paîen de Gisors et plusieurs autres qui murmuraient avec perfidie, se concertèrent en cachette ; mais, peu de temps après, pour leur perte, ils firent éclater ouvertement leur révolte.
    Le comte Galeran désirait ardemment faire ses premières armes... " Le Roi brûla toute la ville, qui était très grande et très riche, et attaqua vigoureusement le château et, pressant vivement l'action, encourageait chacun de ses soldats... II enseignait aux charpentiers à construire un beffroi. Enfin on dressa les machines. On livra aux assiégés des assauts fréquents et funestes pour eux, et on les força de se rendre...
    Charles, comtes de Flandre, qui avait succédé au jeune Baudouin, assista à la cour du roi avec beaucoup de nobles personnages ; il s'affligea avec bonté de la condamnation de ces malheureux..." (Orderic Vital)

  • Arnauld de Bichancourt t.4

    Mogere

    Guillaume le Conquérant entreprend la conquête de l'East Anglie et de la Northumbrie, pendant l'année 1068. Sans aucune bataille, par intimidation, les cités du Nord de l'Angleterre lui ouvrent leurs portes

  • Vers le milieu du 3ème siècle avant notre ère, en Gaule, trois hommes, puissants, ourdissent une sombre conjuration. Agris, un jeune prince Picton, est alors contraint à fuir son pays, emportant avec lui un objet sacré pour son peuple, un magnifique casque ouvragé. Bientôt, il aborde le territoire des Sénons, fait la connaissance de la jolie princesse Névéna, du druide Dumnos et prête un serment lourd de conséquences.

    Les événements s'enchaînent. Il y a d'abord cette terrible bataille.

    « Au son des trompettes de guerre, nous avancions vers l'ennemi qui lui campait sur ses positions, nous avons alors fait halte à environ deux cents pas de leurs premières lignes pour pousser nos cris de guerre. Sortant de nos rangs, certains de nos plus braves guerriers lançaient des défis à nos adversaires, galvanisant nos troupes.Puis ce fut la charge, terrible, puissante, meurtrière. »

  • Dernier volume de la série Normannia, L'Epte, des Vikings aux Plantagenets puisqu'avec la mort du protagoniste principal disparait le dernier descendant mâle de Rollon, le viking, fondateur du Duché de Normandie, Mort en Flandre est également un récit complet en deux parties distinctes, traitées par deux dessinateurs, Darvil et Jacky Clech qui amènent un trait au dessin.
    Ce récit, plaisant pour les amateurs du Moyen-Âge, nous mène à la confluence de deux royaumes et d'un empire.
    Les rois des Français et des Anglais ainsi que l'empereur du Saint-empire germanique avaient tous des intérêts à défendre en Flandre.

  • Epte t.1 ; le sang de Rollon

    ,

    • Assor bd
    • 18 Octobre 2013

    En France, à l'apogée des âges sombres, pendant les X et XI ème siècles : le crépuscule des Carolingiens, la lutte entre les premiers Capétiens et les ducs de Normandie, bientôt roi d'Angleterre.
    « Je suis une rivière . pas bien grosse, mais pas n'importe quelle rivière . Rien ne me prédestinait à devenir l'EPTE, c'est mon nom, théâtre de nombreux événements historiques et tragiques où mes eaux claires et bleutées furent, certains jours, mêlées de pourpre . » « Pendant 300 années, j'allais devenir l'enjeu des luttes opposant les Ducs de Normandie, bientôt Rois d'Angleterre, aux Rois de France. Tout a commencé en 851 . sur d'étranges bateaux aux proues à têtes de dragon, d'excellents navigateurs, farouches guerriers : les Vikings. » « Ma vallée allait sûrement connaître de nouvelles escarmouches . de chaque côté de mon lit, on s'activait à renforcer les défenses . Une chose était certaine, les souverains s'affronteraient bientôt. » Le SANG DE ROLLON c'est l'histoire des ducs normands : de Rollon, le fondateur, à Henri 1er Beauclerc, le roi-duc, en passant par Richard sans- peur, l'ami des premiers Capétiens ; Robert le Magnifique ; Guillaume le Conquérant. Mais c'est aussi à une grande leçon d'Histoire de France que nous vous convions. Sont évoqués les luttes intestines entre les derniers Carolingiens et les Robertiens (futurs Capétiens), et donc les rois des Francs, de Charles-le-Simple à Louis le Gros, en passant par Louis d'Outremer, l'un des derniers carolingiens, Hugues Capet, Henri 1er, et Philippe 1er. Même certains souverains tels Harald à la dent bleue, roi du Danemark ou Otton, empereur d'Allemagne interviennent dans les conflits entre Français et Normands.
    C'est la nouvelle version, relookée et enrichie du tome 1 de L'Epte, des Vikings aux Plantagenets. Modifications archéologiques des planches existantes, Ajout de 9 planches supplémentaires. Cahier pédagogique de 14 planches.

  • « Mon fils, vous aurez, lorsque votre temps sera venu, tout le bien que j'ai acquis, et vous surpasserez vos frères en richesses et en puissance. ».
    Entre ces paroles qu'aurait adressées, lors de son agonie en 1087, Guillaume le Conquérant à Henri Beauclerc et la bataille de Tinchebray en 1106 où Henri s'imposera, il se passe 19 ans. Année après année, au fil des chroniques ou de poèmes épiques, on suivra ici le cheminement des trois fils de Guillaume.
    Pour coller au plus près de la réalité historique, cet album s'appuie sur les travaux d'historiens et d'archéologues reconnus complété par un livret pédagogique.

  • " En ce printemps 1109, peut-être lors d'un de ces jours agréables du mois de mai, la fraîche brise qui me parvient n'annonce rien de bon... Cette trêve qui dura près de cinq années n'était qu'apparente. En réalité chacun des protagonistes se préparait à l'inévitable affrontement. J'allais de nouveau redevenir l'enjeu... " " Les franceiz m'avaient donc franchie par le gué Nicaise et la vallée de la Seine. Louis le Gros avait enfin un pied en vexin normand... Henri acourut promptement avec son armée et fit bâtir deux châteaux que l'ennemi avec dérision qualifia d'expressions injurieuses.
    En effet, il appela l'un " Mal-assis " et l'autre " Gite à lièvres... ".
    " Cette année 1118 allait être terrible pour le roi d'Angleterre, car non seulement le conflit avec le roi des Francs, reprenait dans ma vallée, mais ailleurs certains barons normands se préparaient dans l'ombre. C'était le moment d'abattre Henri Beauclerc une fois pour toute : si le roi meurt, Robert, seul duc légitime devant Dieu, retrouvera son duché, dans le cas contraire, nous accompagnerons son fils Guillaume dans sa reconquête... " " A force d'efforts, à force de terribles coups donnés et reçus car sur un pareil marché, c'est ce genre de Tonlieu qu'on paie, le roi de France brisa et détruisit le fortin dont la trace fut visible encore de nombreux siècles... " La rivière Epte poursuit sa narration, le conflit qui éclate sur ses rives, gagne rapidement en ampleur. Le roi de France, Louis le Batailleur, en personne est sur le terrain, dans la vallée de l'Epte. Ses grands vassaux que sont le comte d'Anjou et le comte de Flandre attaquent simultanément le Sud et le Nord de la Normandie. Loin de rompre, Henri Beauclerc, duc de Normandie, roi d'Angleterre, plie comme le roseau de la fable... " Les rois avaient entamé un curieux face à face. La dernière passe d'armes qui venait de se terminer n'avait rien donné, mais Henri avait réussit à arrêter la progression du capétien. Comment allait se produire leur prochaine rencontre, car il y en aurait une... inexorablement. Aux Planches de Neaufle, on avait évité le combat ; à l'Ormeteau, on avait décidé d'une trêve. Depuis le face à face des rois avait existé par lieux décalés, par personnes interposées mais comment serait le prochain "...

  • Alors que Robert Courteheuse est parti en croisade, Guillaume le Roux entreprend de son côté une campagne pour le contrôle du Maine et la prise du Mans. Les prises d'Antioche et de Jérusalem par les croisés se succèdent, Robert de Normandie, l'un des chefs, en est un des héros.

  • "Fils de Guillaume", l'album commence par le débarquement de Robert en Albion. La guerre ouverte entre les deux derniers fils du Conquérant va perdurer cinq années, Coups bas et traîtrise sont au rendez- vous, tous les coup seront permis. La poire n'était pas si mûre que cela quand Henri entreprend la Conquête de la Normandie. Si Henri est retors, Robert n'est pas un imbécile... Le roi d'Angleterre rencontra une résistance sévère avant de voir tomber la Normandie dans son escarcelle et paradoxalement les personnages clefs de cette affaire seront Robert de Bellême et Hélie de La Flèche, ennemis jurés localement, le premier se voulant l'égal des ducs, le deuxième comte du Maine voulant sans doute sceller un pacte avec celui qu'il choisit comme voisin...
    Et dans tous les turbulences du temps, un homme eut toute sa vie une amitié profonde pour le Duc Robert, Edgar Aetheling, ce dernier, neveu d'Arthur le confesseur, aurait dû hériter du royaume...

  • La fin des aventures d'Agris.
    Avec l'aide des Senons ses amis, Agris rentre enfin dans son pays et le casque rejoint la grotte où les archéologues l'on trouvé.
    En Gaule, à la fin du IIIe siècle avant notre ère, trois nobles, Atectorix le Biturige, Doiros le Picton et Cammundantos le Sénon, se sont liés par serment et ont décidé chacun de devenir roi en leur pays, puis ensemble de soumettre militairement toute la Gaule. Persuadé par Dumnos le druide, un homme se dresse contre l'ambition des conspirateurs, Agris le fils du roi picton assassiné par Doiros.

empty