Paleo

  • L'Histoire ecclésiastique d'Eusèbe est un texte capital pour la connaissance de l'histoire de l'Eglise chrétienne comme pour celle de l'histoire de l'antiquité tardive.
    Ecrite au IVe siècle, à l'époque de l'empereur Constantin, c'est-à-dire au moment de la première reconnaissance officielle de la nouvelle religion, Eusèbe fonde la première histoire religieuse. Le livre I est consacré à l'histoire du Christ ; le livre II aux apôtres jusqu'aux temps de Néron. "La succession des saints apôtres et les temps écoulés depuis notre Sauveur jusqu'à nous ; toutes les grandes choses que l'on raconte avoir été accomplies dans l'histoire ecclésiastique ; les personnages de cette histoire, ceux qui ont été par leur parole ou dans leurs ouvrages les ambassadeurs de la parole divine : voilà ce que j'ai entrepris de transmettre par écrit".

  • S'il ne vous est pas permis, magistrats de l'empire romain, de faire, devant tout le monde, une enquête exacte sur la cause des chrétiens, que la vérité puisse du moins, par la voie nos lettres, parvenir jusqu'à vous.
    Qu'avez-vous à craindre pour vos lois, en permettant à la vérité de se défendre ? Tous ceux qui nous haïssaient autrefois, faute de savoir ce que nous étions, cessent de nous haïr dès qu'ils le savent. Bientôt ils deviennent chrétiens. Leur nombre est à présent innombrable. Aussi se plaint-on amèrement que la ville est assiégée, que les campagnes, les îles, les châteaux, sont remplis de chrétiens, que tout âge, tout sexe, toute condition, courent en foule s'enrôler parmi eux.

  • Père de l'Eglise, Tertullien est le premier grand auteur latin de la chrétienté.
    Son oeuvre embrasse tous les domaines de la religion et de la morale. Les trois traités que nous avons rassemblés ici, ont pour traits communs la place assignée à la femme dans l'Eglise. Ils sont d'autant plus intéressants que, derrière l'idéal féminin développé par Tertullien, se dessine, par la précision de ses critiques et par ses observations toujours détaillées, le tableau extrêmement vivant de la vie quotidienne des femmes du IIIe siècle.
    Sous la lorgnette du rigoriste, qui ne le fut pas toujours, maints petits détails vestimentaires, de la mode et des usages, des moeurs et des conventions, des paroles échappées, s'accumulent au fil du récit.

empty