Points

  • Le Coran

    Collectif

    La traduction du Coran faite par le grand orientaliste Albert Félix Ignace de Biberstein Kasimirski (1808-1887) est une des plus lisibles en français tant sa langue est accessible. Les notes elles-mêmes, sans érudition insurmontable, sont éclairantes et pédagogiques.
    Alors que les débats sur l'histoire de la rédaction du Coran sont restés cantonnés dans les milieux académiques, M. A. Amir-Moezzi présente au public néophyte les zones d'ombre et énigmes qui la ponctuent, faisant notamment le point sur les découvertes de manuscrits apportant des informations toutes nouvelles. Il met également en perspective le texte coranique dans le paysage religieux des temps premiers de l'islam, théâtre de multiples polémiques que l'orthodoxie postérieure s'est efforcée d'occulter.

  • « J'ai voulu écrire ce livre car on me pose tant de questions sur mon chemin spirituel, ma foi, ma prière, mon lien d'amour avec Dieu. J'ai souhaité raconter et partager. Admirer aussi les êtres qui m'ont guidé et inspiré.
    Dieu est si présent, si actif dans nos vies que tout est possible. À n'importe quel moment, à n'importe quel âge, qu'on soit riche ou pauvre, homme ou femme, pratiquant ou pas, bien portant ou malade, oui, tout est encore possible. Il nous faut juste nous ouvrir, nous offrir à Lui ».

    Michael Lonsdale

  • Comment un dieu parmi d'autres est-il devenu Dieu ? Telle est l'énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se propose d'élucider en parcourant, sur un millénaire, les étapes de son invention.
    D'où vient ce dieu ? Quels étaient ses attributs et quel était son nom avant que celui-ci ne devienne imprononçable ? Sous quelles formes était-il vénéré ? Pourquoi les autres divinités déchurent-elles ?
    À la lumière de la critique historique, philologique et exégétique et des plus récentes découvertes de l'archéologie et de l'épigraphie, Thomas Römer livre les réponses d'une enquête passionnante sur les traces d'une divinité de l'orage et de la guerre érigée, après sa « victoire » sur ses rivaux, en dieu unique, universel et transcendant.
    />
    Avec une postface inédite.

  • Si les droits de l'homme sont nés en Occident, c'est parce que l'Occident était chrétien et que le christianisme n'est pas qu'une religion. Certes, le message des Évangiles s'enracine dans la foi en Dieu, mais le Christ enseigne aussi une éthique à portée universelle : justice et partage, non-violence, liberté de choix, fraternité humaine.
    Quand, au IVe siècle, le christianisme devient religion officielle de l'Empire romain, la sagesse du Christ est obscurcie par l'institution ecclésiale. Elle renaît mille ans plus tard, lorsque les penseurs de la Renaissance et des Lumières s'appuient sur la « philosophie du Christ », selon l'expression d'Érasme, pour émanciper les sociétés européennes de l'emprise des pouvoirs religieux et fonder l'humanisme moderne.

  • À travers un essai de lecture générale des Psaumes, appliquée ensuite à quelques-uns d'entre eux, cet ouvrage présente ces « chants sacrés » des Hébreux et des chrétiens sous des aspects bien peu conventionnels.
    « Nuit et jour » : c'est le mot de passe de ce livre constitué de discussions brèves et familières autour des thèmes qui traversent les Psaumes, de la supplication du salut adressée à Dieu au désir de vie, mais également autour de leurs caractéristiques littéraires, entre cri et louanges, rires et pleurs. Ainsi éclatent l'originalité de ces chants et, à travers eux et depuis eux, l'originalité de toute prière. Un livre intense, magnifiquement écrit.

    Paul Beauchamp (1924-2001) Jésuite, il a enseigné l'exégèse à la faculté de théologie du Centre Sèvres et laisse une ouvre marquante, notamment sur les rapports entre l'Ancien et le Nouveau Testament.

  • Il y a près de 3 300 ans, au proche-orient, est apparue l'idée d'un dieu unique.
    Qui est ce dieu, par rapport aux multiples dieux qui l'environnent ? quel est le sens des dix commandements ? comment les juifs voient-ils ce dieu ? quels sont les liens entre la torah écrite - la bible - et ma torah orale - le talmud ? quel est le sens de la loi, de l'exil ? qui était jésus pour les premiers chrétiens ? pourquoi l'ont-ils appelé christ et fils de dieu ? pourquoi parlent-ils d'un dieu " trinité " ?
    Sans jargon chacun avec sa science et sa conviction, trois spécialistes répondent aux questions d'hélène monsacré et de jean-louis schlegel.

  • Depuis vingt-cinq siècles, l'Occident est hanté par le fantôme du prophète mystérieux Zarathustra. C'est lui qui, évoqué par Nietzsche, lui permit d'exprimer avec lyrisme à la fois son pessimisme et son désir que s'ouvre une nouvelle époque pour les « valeurs ». De Platon et Origène à Goethe et Rameau, d'Erasme à Shelley, philosophes et poètes de l'Europe ont évoqué le visage secret de celui qui était considéré comme l'inventeur d'une doctrine occulte mais visionnaire.

    Jean Varenne reconstitue ici l'histoire de cette énigme qui commence au début du second millénaire avant notre ère, en Iran, avant de continuer en Inde et de se poursuivre, avec la naissance de Zarathustra, vers 680 av. J.-C.,. dans la région qui englobe l'Iran, l'Irak et la Syrie actuels, pour aboutir à la région mazdéenne, dont quelques communautés en Iran, ainsi que les Parsis de l'Inde, représentent aujourd'hui la mémoire vivante.

  • Ce petit dictionnaire explique brièvement les notions les plus importantes de la théologie dogmatique catholique, c'est à dire des "vérités" auxquelles croient les catholiques. Il met à la portée de quiconque accepte un certain effort de pensée l'ensemble de la tradition théologique catholique, avec ses thèmes et ses mots essentiels classés par ordre alphabétique. Beaucoup de définitions sont d'ailleurs communes à l'ensemble de la théologie chrétienne et la culture religieuse en général. Le réputation de Karl Rahner, l'un des très grands théologiens catholiques de ce siècle, n'est plus à faire. Herbert Vorgrimler est un de ses disciples.

empty