Riveneuve

  • « Beaucoup d'encre a coulé à propos de Venise et de son Ghetto, sans que l'on soit jusqu'à ce jour fixé sur le sens premier de ce mot. La seule certitude admise est que le terme de ghetto est apparu officiellement en 1516, date à laquelle la Cité des Doges a accordé aux Juifs - après de longues tractations - l'octroi d'une charte reconductible, les autorisant à créer un système de prêt assorti de la garantie d'un droit de résidence. On a alors désigné par Ghetto le quartier - situé dans le sestiere de Cannaregio - qui porte encore ce nom, où les Juifs furent autorisés à séjourner. Cette dénomination fut reprise par la suite pour se substituer à ce qui avait été le « quartier juif » partout ailleurs. » Alice Becker-Ho se livre ici à une véritable enquête étymologique. Au travers de l'histoire des mots et des expressions vénitiennes, italiennes, hébraïques ou allemandes et même arabes, turques ou persanes, elle propose une explication convaincante de l'origine d'un mot lourd de sens, passé dans le langage courant sans qu'on en ait gardé la racine. Une démonstration lumineuse.

  • Histoires nordiques

    Régis Boyer

    Ce travail a été entrepris selon une double orientation : d'une part, divulguer, faire connaître les domaines danois, islandais, norvégien et suédois; d'autre part, et peut-être surtout, démythifier, démystifier ces questions qui, pour des raisons difficiles à élucider, suscitent, encore, des erreurs à la fois grossières et tenaces.
    C'est dans cette perspective qu'ont été pensées ces Histoires nordiques : Régis Boyer revient sur un corpus historique qu'il commente, analyse, pour mieux « percer les fameuses brumes du Nord ».

empty