Christian

  • Lieux exclusivement féminins de travail et d'effort, les lavoirs évoquent encore immanquablement, pour les plus âgés, une mère, voire une grand-mère, dans tous les cas, une femme du voisinage.
    Ces rendez-vous vivants, animés et joyeux, illustraient la place de la femme dans la société de l'époque. Ils créaient également des liens de sociabilité : rencontre entre femmes, liberté d'expression, indépendance de quelques heures... Michèle Caminade tente de transmettre l'émotion ressentie personnellement devant ces lieux modestes, empreints de poésie et d'échos. Elle nous invite à cette promenade avec l'oeil du poète, à la découverte des petits lavoirs, lieux de mémoire de nos villages au charme désuet mais persistant.
    Du monde des hommes et de la machine à vapeur à celui des femmes au lavoir, il n'y a qu'un clin d'oeil puisque... le linge parle, le saviez-vous ? Linge, lessives et lavoirs : c'est toute l'histoire des femmes qui nous ont précédé. Un radio-lavoir inédit !

  • Le monde ouvrier parisien ne forme pas un ensemble homogène réductible à une figure emblématique, haute en couleur, léguée par la littérature : mythe ou réalité ? L'extrême variété des conditions de travail et la polyvalence des ateliers parisiens font qu'il est préférable de parler, au pluriel, de mondes ouvriers.
    C'est ce que ce livre démontre. Les ouvriers de la grande industrie sont extrêmement minoritaires à Paris comme en banlieue, moins pourtant que dans le reste de la France. Ceux des ateliers multiplient les occasions de desserrer l'emprise d'un travail irrégulier, tantôt harassant, tantôt insuffisant. Et dans les premières décennies du XIXe siècle, chaque profession revêt sa livrée distinctive. Certes subsistent de grandes poches de pauvreté, mais l'amélioration d'ensemble de la condition ouvrière est incontestable dans la seconde moitié du XIXe siècle, au sein de cette capitale industrielle qu'est Paris.
    Le nombre d'ouvriers y double entre 1870 et la veille de la Première Guerre mondiale, mais longtemps la micro-entreprise continue à dominer. Histoire d'une psychologie collective, d'un savoir-faire ouvrier, le livre décrit aussi une sociabilité, avec son langage, ses habitudes et ses rites.

  • L'histoire s'apprécie de diverses manières: par la lecture des oeuvres des grands historiens et des auteurs classiques, en regardant certaines mises en scène au théâtre, au cinéma, et à la télévision, oú en allant sur place visiter les sites historiques.
    Elle a aussi recueilli des mots et des expressions véridiques ou apocryphes, ponctuant les événements importants et venus jusqu'à nous pour constituer notre mémoire collective. elle possède aussi ses locutions chiffrées: de ground zero, l'emplacement du world trade center de new york détruit par les kamikazes islamistes en 2001 au milliard des émigrés, voté en 1825 pour indemniser ceux qui avaient fui la france pendant la révolution, en passant par la république une et indivisible, les soldats de l'an deux, la bataille des trois empereurs, les quatre sergents de la rochelle, la cinquième colonne, l'europe des six, les sept merveilles du monde, le g 8, la légende des neuf preux, l'europe des dix, la vie des douze césars, le quatorze juillet, les quarante heures, mai 68, la guerre de cent ans, etc,.
    Quand l'histoire nous est comptée comporte plusieurs centaines de notices réparties, outre l'histoire, en divers champs: art, architecture, géographie, politique, culture générale, littérature, droit international, cinéma, anecdotes historiques, actualité.

  • Le tabac représente l'un des meilleurs exemples de l'adaptation d'un produit exotique à la civilisation occidentale.
    Miroir de notre société, il en reflète l'état mental. C'est aussi pour le sociologue un instrument de mesure qui permet en particulier d'apprécier le seuil de tolérance à une drogue. La consommation de tabac sera jugée normale ou dangereuse suivant les époques. Cette dialectique de l'usage et de l'abus conduit la réflexion. Elle est ici étalée sur quatre siècles, depuis la découverte de la plante par les compagnons de Christophe Colomb auprès des sauvages d'Amérique, jusqu'à notre époque.
    Elle est restreinte à l'ensemble français, bien que des comportements étrangers ne soient pas omis : l'aristocratie anglaise adopte la pipe dès le XVIIe siècle, tandis que son homologue française préfère la prise deux siècles encore. Fumer, priser ou chiquer, à chacun son usage du tabac jusqu'à ce que la cigarette rende les comportements uniformes. Mais après avoir loué les vertus curatives du tabac, la société le stigmatise.
    Dans tous les sens du terme, le sujet est brûlant. Alors courons dans le sillage parfumé de cette plante envahissante, remontons le temps d'un souffle et que la lecture historique alimente notre rêverie.

  • " Ils sont là, nous les soutenons ; ils partent, nous assumons, " Sortant de chez Madame " Tom " Morel, la veuve du héros des Glières de 1944, j'ai rencontré la jeune épouse d'un officier parti, une fois de plus, en " Opération Extérieure ".
    Cette coïncidence a déclenché chez, moi lui déclic. En effet, j'avais, depuis longtemps, envie de consacrer un livre aux. femmes de soldats. Ayant vu beaucoup d'entre elles à la tête de leur famille, veuves de guerre ou épouses d'un mari toujours absent, j'ai conçu pour elles une vive admiration. Elles récusent le titre de " Mères Courage ", et pourtant. Or, si des milliers d'ouvrages ont été écrits sur les soldats, études de sociologie militaire et biographies des grands capitaines, rien de tel n'a été fait, à ma connaissance, pour mettre en lumière le rôle des femmes de soldats.
    Leur vie reste fréquemment méconnue, alors qu'elle est toujours pleine d'abnégation, souvent douloureuse, parfois héroïque. Par expérience personnelle, je voulais également démentir le proverbe qu'on me répétait quand j'étais sous-lieutenant : " Un officier qui se marie perd 50 % de sa valeur ! " Nous sommes beaucoup à penser maintenant le contraire... J'ai tenu à réaliser mon projet d'autant plus, qu'en cette époque de sinistrose, je crois nécessaire de donner des exemples aux jeunes.
    J'ai choisi de le, faire sous la forme d'un recueil de cent témoignages pour l'Histoire de femmes de soldats de diverses générations...

empty