Librairie Generale Francaise

  • Banni de la communauté juive à vingt-trois ans pour hérésie, Baruch Spinoza décide de consacrer sa vie à la philosophie. Son objectif ? Découvrir un bien véritable qui lui « procurerait pour l'éternité la jouissance d'une joie suprême et incessante ». Il édifie une oeuvre révolutionnaire. Comment cet homme a-t-il pu, en plein XVIIe siècle, être le précurseur des Lumières et de nos démocraties modernes ? Le pionnier d'une lecture historique et critique de la Bible ? Le fondateur de la psychologie des profondeurs ? Et surtout, l'inventeur d'une philosophie fondée sur le désir et la joie, qui bouleverse notre conception de Dieu, de la morale et du bonheur ? À bien des égards, Spinoza est non seulement très en avance sur son temps, mais aussi sur le nôtre. C'est ce que j'appelle le « miracle » Spinoza.
    F. L.

  • Dix ans après avoir arpenté, dans Le Silence des bêtes, les diverses traditions occidentales qui, des présocratiques à Jacques Derrida, ont abordé l'énigme de l'animalité, Élisabeth de Fontenay s'expose au risque et à l'urgence des questions politiques qui s'imposent à nous aujourd'hui. L'homme se rend-il coupable d'un crime lorsqu'il tue ou fait souffrir une bête ? Faut-il reconnaître les droits aux animaux ? Cette approche philosophique, qui s'essaie à travers sept perspectives différentes, atteste un refus constant de dissocier le parti des bêtes et celui de l'exception humaine.

  • L'Éveil de l'intelligence s'impose sans conteste comme la somme des textes les plus lus de l'oeuvre krishnamurtienne. Fidèle à sa « méthode », le penseur y exhorte son auditoire à tenter d'éveiller son esprit de manière autonome, en évitant le prêt à penser. De la Suisse aux États-Unis, en passant par l'Inde et la Grande-Bretagne, ces brillantes retranscriptions des conversations publiques de J. Krishnamurti s'étalent entre la fin des années 1960 et le début des années 1970. La vie, la mort, la peur, la violence, la liberté et bien d'autres notions viennent appuyer la tentative d'immobilisation de l'esprit, de « mise en veille » pour appréhender notre intérêt dans le monde, dans la vie et approcher ainsi L'Éveil de l'intelligence.
    />

  • L'historien, qui fut le collègue et l'ami de Michel Foucault, livre dans cet ouvrage un portrait amical et intime de l'homme et de sa pensée et fait découvrir des aspects inattendus de ce "monument" de la vie intellectuelle française qu'est encore Michel Foucault. En réalité, nous dit Paul Veyne, Foucault était un philosophe sceptique, un empiriste proche de Montaigne et non le structuraliste que l'on a dit.

  • Les étapes de la vie, jadis bien définies, sont aujourd´hui devenues confuses, opaques et désordonnées. Peut-on espérer y remettre un peu de (bon) sens ? C´est le défi de ce livre, élaboré à partir des chroniques que l´auteur a rédigées pour Philosophie Magazine durant trois ans. Il s´agit de penser, étape par étape, la manière dont se construit aujourd´hui une vie d´individu - si possible réussie - jusqu´à son terme inéluctable, avec l´exigence d´être soi-même à tout âge. Guidé par les grandes philosophies du passé, on y trouvera l´esquisse d´une sagesse des passages : pourquoi naître, grandir, mûrir, vieillir, et finalement ... mourir ?

empty