Bonneton

  • Consacrer un guide aux 500 plus belles églises de France : cela revient à multiplier les dilemmes et les choix difficiles. Comment, parmi près de 100 000 édifices de culte catholique présents en France, choisir les 500 plus beaux ? Comment opérer une sélection parmi les chapelles, églises paroissiales, cathédrales, basiliques, priorales, abbatiales qui, enfantées par l'histoire, marquent toujours le paysage de la France ? Au-delà du formidable héritage spirituel qu'ils constituent, ces édifices sont un formidable album de pierre illustrant près de 17 siècles d'art. Sculpture, architecture, peinture, vitrail : des chefs d'oeuvres qui constituent autant de traces de tous les siècles, du ive au xxie. Dans quel ensemble patrimonial pourrait-on en trouver tant ? Pour opérer le choix et sélectionner 500 édifices, il faut préciser ce qu'on entend par « belles». Toute église est belle. En fait, il fallait rendre raison de la diversité des régions françaises : églises bretonnes, normandes, bourguignonnes, limousines, languedociennes, provençales sont toutes typiques des terroirs où elles s'élèvent et dont elles contribuent à l'identité. Dans ces 500 plus belles églises, on a cherché, pour chaque région, les églises les plus typiques. Et puis il y a un « je ne sais quoi » qui rend attachante telle ou telle église : l'atmosphère qui y règne, son inscription dans un site remarquable, sa liaison avec un événement historique ou un héritage spirituel. Des éléments qui rendent parfois beaux des édifices pourtant humbles et sobres du point de vue des arts et de la monumentalité. L'auteur assume ici une part de subjectivité en espérant qu'elle invite à la visite de lieu nouveau et à la découverte d'un patrimoine méconnu.

empty