Assur Assur
Assur
Assur

À propos

Prolongement du premier volume de la collection, consacré par André Parrot à Sumer, Assur prend le relais, illustrant la culture de l'Orient mésopotamien et iranien, de l'émergence de l'Empire assyrien (IIe millénaire av. J.-C.) jusqu'à la conquête d'Alexandre le Grand (356-323 av. J.-C.).
Les lions androcéphales du palais de Khorsabad, les chasses d'Assurbanipal sur les reliefs de Ninive, les peintures de Til-Barsip, les ivoires de Nimrud, les portes en bronze de Balawat, les briques émaillées de Babylone, comme les défilés royaux de Suse et de Persépolis donnent à voir et à comprendre un monde qui était celui de la Bible, un Orient dont les traces sur le terrain sont aujourd'hui en péril, mais dont l'héritage culturel a été fondamental.
Le texte d'origine d'André Parrot, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'une bibliographie mise à jour dues à Jean-Claude Margueron, directeur émérite à l'École pratique des hautes études et directeur honoraire de la mission archéologique française de Mari.

Rayons : Arts et spectacles > Arts et civilisations

  • EAN

    9782070118618

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    319 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    1 182 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

André Parrot

André Parrot (1901-1980) fut membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, directeur honoraire du musée du Louvre, ancien secrétaire général de la commission des Fouilles et Missions archéologiques, professeur d'archéologie orientale à l'Ecole du Louvre, docteur en théologie, professeur de langue et littérature hébraïques puis d'histoire des religions à la Faculté de théologie protestante de Paris. Chef de multiples missions archéologiques au Liban, en Iraq et en Syrie, il fouilla en particulier le site de Mari de 1933 à 1974. Il fut nommé conservateur en chef des Musées nationaux en 1946, puis devint le premier directeur du musée du Louvre, de 1968 à 1972. Jean-Claude Margueron est agrégé de l'Université, docteur ès lettres, historien et archéologue du Proche-Orient ancien, ancien pensionnaire de l'Institut français d'archéologie de Beyrouth; il a été professeur à l'université de Strasbourg et directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études. Depuis 1969, il a dirigé les missions archéologiques françaises de Larsa en Iraq, d'Ugarit, de Meskéné-Emar et de Mari en Syrie, où il a succédé à André Parrot en 1979.

empty