Le dimanche de Bouvines
Le dimanche de Bouvines

Le dimanche de Bouvines

À propos

En 1968, je reçus proposition d'écrire, pour la collection Trente journées qui ont fait la France, le livre consacré à l'un de ces jours mémorables, le 27 juillet 1214. Ce dimanche-là, dans la plaine de Bouvines, le roi de France Philippe Auguste avait affronté malgré lui la coalition redoutable de l'empereur Otton, du comte de Flandre Ferrand et du comte de Boulogne Renaud ; il était, grâce à Dieu, resté le soir maître du champ. L'empereur avait détalé ; les deux comtes rebelles étaient pris. Victoire, comme on l'a dit et répété, fondatrice : les assises de la monarchie française en furent décidément raffermies. Une bataille. Un événement. Ponctuel. Retentissant.

Quel intérêt, pour le grand historien des sociétés médiévales que fut Georges Duby, attaché aux profondeurs d'une histoire longue et lente, d'accepter de traiter un sujet aussi convenu dans une collection qui, de surcroît, incarnait un genre d'histoire si étranger à celui dont il était un illustre représentant ?
Renouveler de fond en comble l'approche de l'événement. Le subvertir de l'intérieur. Substituer au récit une anthropologie de la guerre au XIIIe siècle et amorcer une histoire du souvenir. Planter le drapeau de l'histoire nouvelle sur l'Annapurna de l'histoire la plus traditionnelle, écrit Pierre Nora, l'historien des lieux de mémoire, dans sa préface qui situe ce grand classique dans le mouvement de la production historique.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492) > Moyen Age central (XIe - XIIIe siècle)

  • EAN

    9782070322954

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    206 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Georges Duby

Né en 1919, Georges Duby fut un historien
et universitaire français, grand spécialiste du
Moyen Âge. Titulaire de la chaire d'Histoire des
sociétés médiévales du Collège de France de
1970 à 1991 et académicien, il a renouvelé la
perception du Moyen Âge en définissant une
historiographie inédite.

empty