La République romaine

À propos

En quoi la République romaine se distinguait-elle d'une démocratie ?
Quel était le degré de participation des citoyens ?
Quelle était l'emprise de l'aristocratie sur le jeu politique ?
De quelle manière la culture grecque a-t-elle influencé la pensée politique et la pratique administrative dans un sens plus rationnel ?
De la chute de Tarquin le Superbe, dernier roi de Rome, en 509 av. J.-C., à l'instauration du principat augustéen, en 27 av. J.-C., cet ouvrage embrasse cinq siècles d'une histoire marquée par le passage de la petite cité du Latium à la première puissance méditerranéenne. Se démarquant de l'approche institutionnelle classique, il étudie les relations entre les groupes sociaux romains - le patriciat et la plèbe -, et nous invite à comprendre les évolutions et les crises qui aboutirent à l'instauration de l'Empire.



Sommaire

1 - La République des patriciens (509-300) Une cité divisée mais dynamique Construction des structures civiques La culture politique du milieu patricien 2 - La République des nobles (300-133) La cité à l'épreuve des conquêtes Suprématie de la nobilitas Les règles de la compétition politique 3 - La République des imperatores (133-30) La révolution romaine Crise du modèle nobiliaire ?
Un double défi : imperatores et tribuns 4 - La République au quotidien (300-30) Le(s) métier(s) du citoyen Les rituels civiques La raison de la République

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476) > Rome antique

  • EAN

    9782130796169

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    260 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    234 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty