Le travail sans qualites - les consequences humaines de la flexibilite
Le travail sans qualites - les consequences humaines de la flexibilite

Le travail sans qualites - les consequences humaines de la flexibilite

À propos

Dans cet essai alerte et pénétrant, déjà traduit en plus d'une dizaine de langues, Richard Sennett explore les effets déroutants du nouveau capitalisme.
En mettant en évidence l'opposition entre deux mondes du travail : un monde disparu - celui des organisations rigides et hiérarchiques où il importait avant tout de s'épanouir dans son travail - et le monde nouveau de la restructuration des entreprises, du risque, de la flexibilité, du travail en réseau. Il montre qu'aujourd'hui le court terme et l'insécurité sont la norme. Plus de projet de vie active, plus de modèle à offrir à ses enfants dans une entreprise où l'employé perd son ancrage et le sens de sa propre identité.
C'est à la fois en historien et en sociologue que Richard Sennett raconte des " tranches de vie " qui révèlent à quel point la trajectoire sociale des Individus est devenue illisible. Comment, depuis vingt ans, la montée spectaculaire des inégalités s'est accompagnée d'une généralisation de la précarité, de l'employé au cadre supérieur - à tous les échelons où naguère l'on faisait encore " carrière ".
Un livre irremplaçable sur les effets délétères du " travail jetable ".

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782226115010

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    223 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    315 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Richard Sennett

Richard Sennett enseigne la sociologie à la London School of Economics et à l'Université de New York. Il est également romancier et musicien.
Déjà parus aux Editions Albin Michel : Le Travail sans qualités (2000), Respect. De la dignité de l'homme dans un monde d'inégalité (2003) et La Culture du nouveau capitalisme (2006).
Il a reçu de nombreux prix pour son oeuvre.

empty