Yggdrasill, la religion des anciens scandinaves

À propos

Cette présentation nouvelle de la religion des anciens Scandinaves, depuis les origines connues jusqu'à l'époque viking, respecte deux grands principes.
D'une part, elle adopte un mode résolument diachronique. A partir des tout premiers documents que nous livre l'âge de la pierre, en passant par les indications de l'âge du bronze, puis par les trouvailles de l'âge du fer, les «hommes des tourbières», danoises notamment, et les souvenirs de l'âge des grandes migrations, nous débouchons sur le grand corpus des Eddas, des poèmes scaldiques et des sagas, qui permettent une vaste synthèse d'une religion dominée par le culte des grandes forces naturelles et du tout-puissant Destin.
De là découle aussi le second principe, «vertical», d'organisation structurale de cette mythologie : l'idée centrale revient à considérer, dans une perspective naturaliste, que le Soleil (élément aérien), Baldr, Tyr, Thorr, l'élément liquide (Odinn) et l'élément tellurique (les Vanes) ont présidé à l'élaboration des mythes et des rites que sous-tendent les notions de Force (ou de Dynamisme) et de Savoir (respectivement juridique ou poétique et vitaliste), créatrices d'ordre opposé au chaos.
En tout état de cause, l'idée retenue est celle d'une vision consciente et active du monde, de la vie et de l'homme, qui ne laisse aucune place ni au doute, ni au désespoir, ni à l'absurde. Elle est tout entière dominée par l'image éminemment prestigieuse du grand arbre Yggdrasill, source superbe de tout savoir, de tout destin et de toute vie.



Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782228901659

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    249 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    293 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Régis Boyer

Régis Boyer a été professeur de langues,
littérature et civilisation scandinaves à
l'Université Paris-Sorbonne et Directeur de
l'Institut d'études scandinaves en la même
université. Il est l'auteur de nombreux ouvrages
et traductions qui font autorité. Il dirige aux
Belles Lettres la collection « Classiques du Nord
». Il a publié dans la collection « Vérité des
Mythes » La mort chez les anciens scandinaves
(1994), Deux sagas islandaises légendaires
(1996), Les sagas légendaires (1998) et Les
sagas miniatures (1999). A paru également aux
Belles Lettres en 2013 son Pourquoi faut-il lire
les Lettres du Nord ?

empty