À propos

Claude, qui succède à Caligula en 41, est mal connu également à cause de l´image déformée que donnent de lui les historiographes anciens, tous d´obédience sénatoriale, l´empereur, à l´instar des ses prédécesseurs et successeur, s´étant toujours opposéà la haute assemblée. Ainsi, après un Tibère sadique et vicieux, un Caligula fou et monstrueux, et avant Néron qui sera tout cela à la fois, les sources nous présentent Claude en crétin. S´il souffrait d´une infirmité physique légère, Claude n´était pas un imbécile, loin s´en faut. Et il se révéla un politique talentueux, n´hésitant pas à irriter la classe politique traditionnelle en confiant de hauts postes administratifs à d´anciens esclaves, en intégrant des provinciaux et des fils d´affranchis au Sénat, en promouvant une législation favorable aux esclaves et aux femmes. Il assure aussi la grandeur de l'Empire par plusieurs campagnes militaires et conquêtes. Au total, le bilan de son règne est positif. A sa mort en 54, il laisse un empire pacifié et opulent, doté d´une administration plus efficace et d´une meilleure justice. Son drame personnel aura été d´avoir épousé deux femmes à l´ambition insatiable et qui ne cessèrent de se mêler des affaires de l´Etat, parfois de manière déplorable : Messaline et, surtout, Agrippine, dont il y a tout lieu de penser qu´elle l´assassina.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782262037796

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Longueur

    21.1 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    376 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Renucci

Pierre Renucci est l'auteur d'une thèse d'histoire du droit et des institutions sur « Les idées politiques et le gouvernement de l'empereur Julien » publiée aux Éditions Latomus (2000). Son ouvrage intitulé « Auguste, le révolutionnaire » a été édité par La Boutique de l'Histoire (2003).

empty