Le parti pris des animaux Le parti pris des animaux
Le parti pris des animaux
Le parti pris des animaux

À propos

En 2007 Jean-Christophe Bailly a publié aux éditions Bayard Le versant animal, un essai dans lequel il expliquait pourquoi la question animale était devenue absolument centrale - pour lui-même, bien sûr, mais aussi pour tous ceux que la diversité fascine et que les menaces qui pèsent sur elle inquiètent. L'influence exercée par cet essai l'a conduit à revenir sur la question à maintes reprises, en France, mais aussi aux États-Unis. C'est l'ensemble de ces interventions, ainsi que deux textes un peu plus anciens, que le livre réunit.
Pourtant, même s'il s'agit en effet d'un recueil où la question animale est déclinée sous des angles d'approche différents, Le parti pris des animaux, dont le titre, clairement « cite » Le parti pris des choses de Francis Ponge, suit un seul et unique fil conducteur, celui de la singularité animale et de la façon dont elle s'adresse à nous : par des signes et des comportements qui écrivent sous nos yeux la respiration multiple et infinie des existences. Qu'il s'agisse de réfléchir sur la forme animale ou sur le vivant tout entier, le livre, philosophique sans doute, reste toujours au contact d'une dimension concrète et sensible. Une attention spéciale est portée au fait que les animaux n'ont pas de langage.
Régulièrement décrite comme une infériorité marquant, à l'inverse, l'incontestable suprématie de l'homme, cette absence est ici envisagée comme une forme d'expérience et comme une relation au sens dont l'homme, justement, le beau parleur, aurait beaucoup à apprendre. « Les animaux sont des maîtres silencieux » dit l'un des chapitres du livre. Chaque animal est envisagé comme une piste, une ligne que la pensée peut suivre. Mais dans un monde en proie à une course effrénée à la croissance malmenant les espèces avec cynisme et violence, il est naturel qu'un plaidoyer pour les animaux, et pour l'attention qu'on devrait leur porter, prenne une signification politique. Loin d'être comme une ombre portée, cette dimension traverse tout le livre.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782267024661

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    133 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    152 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Christophe Bailly

Ecrivain, poète et dramaturge, docteur en philosophie, Jean-Christophe
Bailly enseigne à l'École nationale supérieure de la nature et du paysage de
Blois et construit une oeuvre à la croisée de l'histoire, de l'histoire de l'art, de la philosophie et de la poésie. Son roman, Le Dépaysement, paru au Seuil en 2011, a été couronné par le prix Décembre. Il est aussi l'auteur de Le versant animal paru aux éditions Bayard.

empty