De la tranquillité de l'âme De la tranquillité de l'âme
De la tranquillité de l'âme
De la tranquillité de l'âme

De la tranquillité de l'âme

,

Traduction COLETTE LAZAM  - Langue d'origine : LATIN

À propos

De la tranquillité de l'âme ne ressemble guère à un livre de philosophie tel que nous le concevons de nos jours. La tranquillité n'est pas un terme technique. Elle est un problème de vie spirituelle et mystique. Cette question est d'autant plus pertinente qu'elle s'adresse à l'individu ou au sujet qui ne compte plus que sur lui-même et sait qu'il ne peut pas se fier à une nature, à l'histoire ou à la vérité. Ce texte est précédé d'un long et brillant essai de Paul Veyne.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Antiquité

  • EAN

    9782743637941

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

Sénèque

Né entre 2 av. et 2 ap. J.-C. à Cordoue et mort en 64 ap. J.-C. à Rome, Sénèque était un homme politique, un écrivain et un philosophe romain. Il fut le précepteur de Néron, qui l'impliqua dans la conjuration de Pison et le contraignit au suicide. Son ½uvre philosophique (Lettres à Lucilius, De la providence) illustre les principes moraux du stoïcisme.
Les neuf tragédies réunies dans ce volume ont été une source d'inspiration majeure pour des auteurs comme Calderón, Shakespeare, Corneille ou Racine. Tombées en disgrâce quand les monarques de l'âge classique y ont perçu des éléments pouvant alimenter des pensées séditieuses, l'½uvre dramaturgique de Sénèque a été réhabilitée en France par Antonin Artaud et son“ théâtre de la cruauté”.

Paul Veyne

Professeur honoraire au Collège de France, Paul Veyne est un
des plus grands historiens français de l'Antiquité romaine. Ses
nombreuses publications sur la sociologie romaine ou les mythes
grecs, rédigés d'une plume alerte et joyeuse, l'ont fait connaître
du grand public ("Quand notre monde est devenu chrétien", 2006 ;
"Foucault, sa pensée, sa personne", 2008 ; "Mon musée imaginaire", 2010,
L'Enéide, 2012).

empty