cairon ; vivre et mourir au Néolithique, la pierre tourneresse en Calvados cairon ; vivre et mourir au Néolithique, la pierre tourneresse en Calvados
cairon ; vivre et mourir au Néolithique, la pierre tourneresse en Calvados
cairon ; vivre et mourir au Néolithique, la pierre tourneresse en Calvados

cairon ; vivre et mourir au Néolithique, la pierre tourneresse en Calvados (PREFACE D'ANTOINE CHANCERAL)

,

À propos

En 1992, des sondages sur le dolmen ruiné de Cairon ont mis en évidence une architecture partiellement conservée de son cairn et ont permis la découverte d'un vieux-sol préservé sous le monument.
De 1996 à 1999, une fouille programmée a permis de mettre à jour la presque intégralité des témoins architecturaux du mégalithe (chambres funéraires, cairns, éboulis), avec une seconde chambre inédite. Les résultats les plus spectaculaires concernent le vieux-sol qui a livré un riche niveau d'habitat daté de 4200 à 4100 avant notre ère. Un grand bâtiment légèrement trapézoïdal et des fosses attenantes sont associés à un mobilier abondant : céramique, silex, éléments de faune, qui placent ces industries au début du Néolithique moyen II.
La structure la plus étonnante de ce vieux-sol consiste en un petit espace délimité par des stèles, probablement réutilisées par la suite comme orthostates du dolmen, dont la fonction reste sujette à conjecture. À la suite de la fouille, une reconstitution partielle du monument a permis sa mise en valeur touristique et son ouverture au public.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782753514386

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    28 cm

  • Largeur

    21.7 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    748 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emmanuel Ghesquière

Emmanuel Ghesquière est responsable de fouilles
archéologiques à l'Inrap (Institut national de recherches
archéologiques préventives) concernant les périodes
mésolithique et néolithique. Membre de l'UMR 6566 du
CNRS et auteur d'une thèse sur le Mésolithique normand,
il est spécialiste de la production et de l'outillage en silex
pour la fin de la préhistoire. Il a publié de nombreux
articles et participé à plusieurs ouvrages de référence pour
la région.

Cyril Marcigny

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Cyril Marcigny : Cyril Marcigny est archéologue responsable d'opérations à l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), directeur adjoint de l'UMR 6566-CReAAH (CNRS, Universités de Rennes 1, Rennes 2, Nantes et ministère de la Culture), et doctorant à l'EHESS / Université de Toulouse sous la direction de Jean Guilaine. Il a dirigé de nombreux chantiers de fouilles en Normandie et Pays de la Loire. Il est l'auteur de plusieurs livres, monographies de sites archéologiques ou ouvrages de synthèses et de nombreux articles consacrés à l'organisation de l'espace rural du Néolithique à l'âge du fer.

empty