L'Antiquité écarlate ; le sang des Anciens (préface Pierre Brulé)

(Direction), (Direction),

À propos

Le sang est une substance à laquelle on prête de nombreux pouvoirs. Fluide biologique, réalité concrète de la vie qui palpite ou s'enfuit, plus ou moins épais, visqueux ou translucide, il est porteur de tout un imaginaire que les Anciens ont interrogé durant l'Antiquité gréco-romaine. Du sang du crime à celui du combat, du sacrifice à la mort du martyr, de la magie à la cuisine un univers rouge semble ressortir de cette Antiquité fantasmée. Marqué du sceau de l'ambivalence, il a quelque chose de magique : porteur de vie et de mort, le sang signe les saisons du corps féminin et annonce la mort quand il sourd de la blessure du guerrier : il est le baromètre de la vie qui dit aussi la parenté.
C'est une histoire du sensible qui est menée ici par le liquide biologique vital, par la couleur, celle du sang rouge ou noir, de la pourpre. C'est aussi une histoire sociale car, par le sang c'est la transmission, la descendance et la filiation, la souillure, la pureté, les rites que l'on observe ; c'est encore une histoire de la guerre, du crime et de la justice.



Sommaire

- Avant-propos - L'antiquité écarlate, le sang des Anciens : remarques introductives.
- Les pouvoirs du sang.
- Faire parler le sang.
- Les liens du sang.
- Faire couler le sang.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782753554917

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    302 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    476 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty