Saint Louis et les juifs ; politique et idéologie sous le règne de Louis IX Saint Louis et les juifs ; politique et idéologie sous le règne de Louis IX
Saint Louis et les juifs ; politique et idéologie sous le règne de Louis IX
Saint Louis et les juifs ; politique et idéologie sous le règne de Louis IX

Saint Louis et les juifs ; politique et idéologie sous le règne de Louis IX

,

À propos

Dans le roman national, Louis IX est l'archétype du souverain sage rendant la justice sous son chêne de Vincennes, et le modèle du roi pieux, acquéreur de la Sainte Couronne, qui meurt à Tunis pendant la huitième croisade. Pour l'Église catholique, qui le canonise vingt-sept ans seulement après sa mort, c'est un saint.
Dans l'histoire juive, il laisse l'image d'un monarque antijuif, considéré comme un persécuteur. Ses ordonnances contre l'usure, ses mesures pour imposer aux juifs le port de la rouelle, les autodafés de livres rabbiniques qu'il ordonne, font de lui le plus antijuif des Capétiens. Mais sa politique à l'endroit des juifs est plus ambivalente qu'il n'y paraît. Contrairement à son grand-père Philippe Auguste - qui les expulse en 1182 - et à son petit-fils Philippe le Bel - qui en fait autant en 1306 -, Saint Louis n'a finalement jamais banni les juifs de son royaume.
Les actes du colloque tenu dans le cadre de l'exposition « Saint Louis » en 2015, donnent l'occasion à une vingtaine de spécialistes de replacer la législation à l'égard des juifs dans la politique générale de Louis IX. Ainsi sont révélés des éclairages nouveaux sur des aspects mal connus de son règne.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492) > Moyen Age central (XIe - XIIIe siècle)

  • EAN

    9782757704462

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    210 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    470 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Juliette Sibon

Juliette Sibon, agrégée d'histoire, maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l'Institut universitaire d'Albi et directrice de la Nouvelle Gallia judaica, est spécialiste des juifs de Provence dans les derniers siècles du Moyen Âge. Depuis sa thèse intitulée Les juifs de Marseille au XIVe siècle, ses interrogations portent sur la vie économique et politique des juifs en chrétienté latine, sur leurs conditions d'existence et sur leurs stratégies économiques et politiques, individuelles et collectives, dans le cadre de la diaspora.

empty