Faut-il pendre les architectes ? Faut-il pendre les architectes ?
Faut-il pendre les architectes ?
Faut-il pendre les architectes ?

Faut-il pendre les architectes ?

À propos

Les architectes sont-ils nuls ? Beaucoup le pensent.
Devant le spectacle affligeant de la Bibliothèque nationale de France, la désolation des quartiers sur dalle, comme Montparnasse ou Euralille, la prétention du ministère des Finances, la pesante médiocrité de l'Opéra Bastille, les quartiers de barres et de tours. on ne peut que faire chorus avec la foule.
Pourtant le jugement est expéditif. L'architecte est un bouc émissaire facile. Il y a d'autres coupables : maires mégalomanes, entreprises déficientes, juridiction écrasante, pots-de-vin, inculture des maîtres d'ouvrages et poujadisme du public.
Faut-il pendre les architectes ? dresse le constat sévère d'un système qui n'en finit pas de produire des erreurs monumentales. Les architectes qui s'en sortent n'en sont que plus méritants. On peut se pendre à leur cou.

Rayons : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme

  • EAN

    9782757844403

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    144 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Philippe Trétiack

Journaliste, chroniqueur (« La grande table » sur France-Culture), spécialiste de l'architecture et du design, Philippe Trétiack a notamment publié au Seuil Faut-il pendre les architectes? (12 000 ex.).

empty