Le jeu d'échec médiéval ; une histoire symbolique Le jeu d'échec médiéval ; une histoire symbolique
Le jeu d'échec médiéval ; une histoire symbolique Le jeu d'échec médiéval ; une histoire symbolique

Le jeu d'échec médiéval ; une histoire symbolique

À propos

Né dans l'Inde du Nord vers la fin du VIe siècle, le jeu d'échecs arrive en Europe occidentale aux environs de l'an mille. C'est alors un jeu oriental que la culture chrétienne doit entièrement repenser : nature et marche des pièces, couleurs de l'échiquier, règles et déroulement de la partie. Ces changements se font en plusieurs étapes, du XIe au XVe siècle. Mais il faut attendre le début de l'époque moderne pour que le jeu prenne définitivement le caractère que nous lui connaissons.
L'ouvrage de Michel Pastoureau porte surtout sur la période féodale et envisage le jeu sous tous ses aspects : matériels, techniques, sociaux, idéologiques, symboliques. Il étudie la forme et la matière des pièces, leurs couleurs, leur nature, leur force sur l'échiquier. Il s'intéresse également aux joueurs et à la partie. Il montre comment l'important n'est pas tant de gagner que de jouer, exactement comme dans la guerre féodale où le but n'est pas de vaincre l'adversaire mais de le combattre. Le livre s'achève par une analyse détaillée de deux ensembles de pièces célèbres : le jeu italien dit « de Charlemagne », conservé à la Bibliothèque nationale de France ; et les pièces scandinaves de l'île de Lewis, conservées à Londres, au British Museum, et à Edimbourg, au National Museum of Scotland.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492)

Rayons : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Occultisme > Symboles

  • EAN

    9782863772362

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Poids

    250 g

  • Distributeur

    De Boccard

  • Support principal

    Grand format

Michel Pastoureau

Michel Pastoureau est historien. Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études et à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, il a notamment publié au seuil, dans " la librairie du XXIe siècle ", l'Etoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991) et Une histoire symbolique du Moyen Age occidental (2004).

Directeur d'études à l'École pratique des hautes études et à l'École des hautes études en sciences sociales, il a de nombreux ouvrages au Seuil, pour la plupart repris en « Points Histoire » : L'Étoffe du diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés, Bleu. Histoire d'une couleur, Noir. Histoire d'une couleur, et, avec Dominique Simonnet, Le Petit Livre des couleurs (« Points Histoire », 2007). Son autobiographie, Les Couleurs de nos souvenirs (« La Librairie du XXIe siècle », 2010) a reçu le Prix Médicis Essai.

empty