Théroigne de Méricourt ; la lettre-mélancolie Théroigne de Méricourt ; la lettre-mélancolie
Théroigne de Méricourt ; la lettre-mélancolie Théroigne de Méricourt ; la lettre-mélancolie

Théroigne de Méricourt ; la lettre-mélancolie

À propos


aux commis et/deputés du comité/de surté general de/l assemblee nationale/pour remettre a/monsieur danton deputes on payera/le facteur aparis/theroigne.
en mars 1801, théroigne de méricourt adresse cette lettre à danton, mort en avril 1794. lettre folle, donc. au demeurant, " la belle liégeoise ", l'amazone révolutionnaire, a été déclarée officiellement folle en septembre 1794, et enfermée de ce moment jusqu'à la fin de sa vie, en 1817. cependant, dès le premier regard sur l'objet-lettre, deux feuillets écrits recto verso à l'encre sépia sur un papier chiffon bleu, c'est sa beauté qui saisit et immédiatement fascine.
un réseau de mots serrés, sans lisibilité apparente, surchargé, raturé, occupant furieusement tout l'espace disponible, et néanmoins d'une grande sûreté de main, comme on le dit du travail d'un artiste.
théroigne, danton, deux noms accolés qui évoquent plutôt la terreur que la rêverie esthétique. d'ailleurs, le premier fragment que l'on réussit à lire, " et les causes je le dirais au prix de mille vies ", rappelle énergiquement que cette lettre renferme une volonté de sens et s'adresse à un destinataire.
il est mort depuis sept ans, qu'importe ! à la même époque théroigne a sombré dans la folie. alors, où trouver le sens, son sens et la nécessité de sa publication qui, plus tard, s'est imposée aussitôt, comme on enregistre au plus vite un miracle, le miracle de la préservation ? jean-pierre ghersenzon a réussi le tour de force de décrypter le texte et d'en proposer une sorte de transcription juxtalinéaire.
travail précieux qui, tout en déchargeant cette lettre de toute portée historique véritable, la recharge tout aussi bien d'une sorte de magnétisme poétique.
jackie pigeaud, familier de l'histoire de la psychiatrie, la replace ici sous l'éclairage de la prodigieuse anatomie de la mélancolie de burton et, avec bonheur, la nomme : la lettre-mélancolie. sûrement digne d'enrichir la collection prinzhorn, la beauté insensée.
objet d'art mélancolique, concrétion inclassable, vestige d'une glaciation, la glaciation du temps mélancolique.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782864324638

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    25 cm

  • Largeur

    23.2 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    280 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jackie Pigeaud

Jackie Pigeaud est professeur émérite de l'Université de Nantes, membre senior
honoraire de l'Institut Universitaire de France et membre du Comité national
français d'Histoire et de Philosophie des Sciences.
Il a publié de nombreux ouvrages dont
Les loges de Philostrate (Le Passeur, 2003), La maladie de l'âme (Les Belles Lettres, 3e édition 2007), L'Art et le Vivant (Gallimard, 1995), Poétiques du corps (Les Belles Lettres, 2008) et Melancholia (Payot-Rivages, 2008). Il a codirigé Les Epicuriens (Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2010), pour lequel il a traduit le De Rerum Natura de Lucrèce.
Dernier ouvrage paru : Que veulent les femmes ?(Payot, 2010).
Il a publié une présentation du traité De la Peinture de Pline l'Ancien (chapitre XXXV de l'Histoire naturelle) aux éditions Errance (2009).

empty