Archéogéographie ; la crise des récits géohistoriques Archéogéographie ; la crise des récits géohistoriques
Archéogéographie ; la crise des récits géohistoriques
Archéogéographie ; la crise des récits géohistoriques

Archéogéographie ; la crise des récits géohistoriques

À propos

Pour étudier les milieux, les paysages et les territoires du passé, les chercheurs ont, aux XIXe et XXe siècles, fabriqué des modèles comme la cité antique, l'openfield, la centuriation, le bocage, la ville, le latifundium, les grands défrichements, etc. Ils ont aussi inventé les pays géologiques, les vestiges archéologiques, les typologies paysagères, les cultures, les périodes historiques, les territoires cohérents. Jadis on recherchait des caractères originaux du passé, mais on forgeait surtout les caractères identitaires utiles pour justifier le nationalisme, le naturalisme et l'historicisme méthodologiques. S'il y a crise des récits de la relation que les sociétés ont eue avec leurs milieux, c'est parce qu'on a pris conscience du décalage grandissant que les Modernes ont installé entre les réalités géographiques et les représentations historiennes qu'ils se sont données. L'ouvrage analyse les principaux récits et en montre le caractère transformateur, souvent polémiste, et toujours réducteur parce qu'on y développe des modèles explicatifs hypertrophiés.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782877723749

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    199 Pages

  • Longueur

    24.1 cm

  • Largeur

    16.1 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    466 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gérard Chouquer

Gérard Chouquer est directeur de recherche au CNRS (umr 7041), professeur d'archéogéographie à l'université de Coimbra (Portugal), rédacteur en chef de la revue Etudes rurales et expert foncier auprès de France international expertise foncière (FIEF/Ordre des géomètres-experts) et du Comité technique “Foncier et développement” du ministère des Affaires étrangères et européennes et de l'Agence française du développement.
Il a publié et co-publié aux éditions Errance :
Les paysages de l'Antiquité (1991), Histoire d'un paysage de l'époque gauloise à nos jours (1993), L'étude des paysages (2000), L'arpentage romain (2001), Traité d'archéogéographie (2008), La Terre dans le monde romain (2010).

empty