Au bonheur des titres

À propos

On choisit souvent un livre à cause de son titre. Qu'il intrigue, attire, séduise ou irrite, l'essentiel est qu'il déclenche la curiosité. Les éditeurs le savent, ils s'évertuent à trouver le «bon» titre, celui dont on se souvient, qui crée la surprise, provoque une réaction.
Comment les titres prennent-ils forme, vivent-ils, vieillissent-ils? Comment un romancier ou un poète trouve-t-il le juste titre? Y a-t-il un style de titre pour le polar, le récit érotique, le roman? Comment le titre subit-il l'assaut de la critique? Thierry Paquot, à partir de mille et une anecdotes, sérieuses et amusantes, explore la planète littéraire au plus près des mots.
Il nous offre un voyage dont chaque escale est un titre.

Thierry Paquot, philosophe de l'urbain, se révèle aussi et surtout un lecteur gourmand. Jamais rassasié, il a été directeur littéraire dans plusieurs maisons d'édition (La Découverte, Quai Voltaire, Lieu Commun, Descartes & Cie.) et a publié une cinquantaine de titres, dont L'Ami-Livre. Confidences d'un bouquinomane.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782884747578

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    178 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    186 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Thierry Paquot

Thierry Paquot, philosophe de l'urbain, participe depuis plus de trente ans aux débats sur la ville, l'architecture et l'urbanisation. Il dénonce dans ses écrits l'urbanisme de l'ère productiviste et propose des alter-architectures au nom de l'écologie existentielle. Il a publié de nombreux ouvrages Habiter l'utopie. La Familistère Godin à Guise, (collectif, Les Éditions de la Villette, 1982, 1998, 2004), Rêver demain : utopies, science-fiction, cités idéales (collectif, 1994), L'Utopie, ou l'idéal piégé (Hatier, 1996), Utopies et utopistes (La Découverte, 2007) et Introduction à Ivan Illich (La Découverte, 2012).

empty